Thibault : la "trouille reste le principal obstacle" pour se syndiquer

  • A
  • A
Thibault : la "trouille reste le principal obstacle" pour se syndiquer
Partagez sur :

Le 49e congrès de la CGT s’ouvre lundi à Nantes. Avant son lancement, le secrétaire général du syndicat s’exprime dans Le Figaro.

"La trouille reste le principal obstacle à un salarié qui songe à se syndiquer ! On ne reproche jamais à un médecin, un avocat ou une entreprise d'adhérer à un syndicat, mais on ne l'admet pas d'un salarié. La discrimination syndicale est un frein objectif", a dénoncé Bernard Thibault, le leader de la CGT, dans un entretien à paraître dans l’édition de lundi dans Le Figaro.

Le secrétaire général de la CGT a par ailleurs confirmé que le syndicat, qui ouvre son 49e congrès lundi à Nantes, avait 650.000 adhérents environ, soit autant qu'il y a 10 ans. Et ce, alors que le syndicat s'était fixé pour objectif en 2003 de parvenir à un million d'adhérents. "Compte tenu des changements intervenus dans l'économie depuis dix ans, nous avons réussi à nous implanter, même faiblement et insuffisamment, dans de nouveaux secteurs", a-t-il toutefois fait valoir.

La relance de la syndicalisation, dans des secteurs où la CGT est plus faiblement représentée, comme les services notamment, fait partie des thèmes principaux du congrès. "L'écart se creuse de plus en plus entre les lieux où nous sommes implantés et ceux où le salariat se développe. Nous devons donc revoir notre organisation interne pour coller mieux à la réalité du terrain", a-t-il expliqué.

Interrogé sur sa situation personnelle à la tête de la CGT, où il devrait être renouvelé pendant le congrès, il a estimé que "la question se posera un jour ou l'autre mais pas aujourd'hui", précisant : "J'ai cet avantage d'être issu d'une entreprise à statut public qui assure une reconversion professionnelle à ses syndicalistes. Je ne serai pas à la rue, je demeure cheminot".