Terrorisme : Juppé bat Sarkozy "sur l’un de ses terrains de prédilection"

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop, la confiance que les Français accordent à l'ex-Premier ministre quant à la gestion du risque terroriste est une "surprise".

La personnalité politique à qui les Français font le plus confiance pour lutter contre le terrorisme n'est pas l'ancien chef de l'Etat, encore moins l'actuel, mais Alain Juppé, avec 58% d’avis positif selon un sondage Ifop publié ce dimanche dans Le JDD. Nicolas Sarkozy ne recueille que 50 % des suffrages, Manuel Valls, 49 %. Marine Le Pen arrive en 6ème position, enfin, François Hollande est 8ème.

Nicolas Sarkozy battu sur son terrain de prédilection. "Une surprise" pour Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop interrogé par Europe 1, dans la mesure où il s’agit d’une question sur laquelle l’ancien Premier ministre était "moins attendu que l’économie où le social". Il devance ainsi Nicolas Sarkozy "sur l’un de ses terrains de prédilection", sauf auprès des sympathisants de droite, note le statisticien. En effet, auprès des sympathisants LR, la cote de confiance de Nicolas Sarkozy est de 83% contre 74% pour le maire de Bordeaux.

La sanction pour le chef de l'Etat. À l’inverse, François Hollande arrive en bas du classement, avec seulement 33% d’avis favorables. Pour Frédéric Dabi, il faut y voir "les traces des attentats du mois de juillet à Nice et à Saint-Etienne-du-Rouvray". "Jusque-là, François Hollande bénéficiait d’une confiance car il avait mis en place rapidement l’Etat d’urgence et s’était montré autoritaire. Ce qui s’est passé au mois de juillet lui a fait perdre la confiance, à la différence de Manuel Valls. C’est peut-être l’un des chiffres les plus intéressants : 1 Français sur 2 fait confiance à Manuel Valls", relève encore Frédéric Dabi.


>>> Retrouvez, à partir de 10 heures ce dimanche, le Premier ministre invité du Grand Rendez-vous d’Europe 1.