Terminator chez les politiques

  • A
  • A
Terminator chez les politiques
@ MAXPPP EUROPE 1
Partagez sur :

Retour sur les petites phrases, façon 7ème art, qui ont marqué la semaine politique.

Retour sur les petites phrases politiques qui ont marqué les derniers jours. De la politique ? Non du cinéma.

Gagner ou mourir. "Nicolas Sarkozy n'a pas besoin de moi pour perdre !", a lancé Dominique de Villepin, à propos d'un risque éventuel qu'il fasse perdre le chef de l'Etat à la présidentielle, s'il se présentait.

Promenons-nous dans les bois. "Vous êtes allés en forêt ? Vous avez trouvé des cèpes ?", a lancé François Hollande alors que Nicolas Sarkozy arrivait en Corrèze accompagné de Bernadette Chirac. "Vous croyez que j'ai emmené Bernadette aux champignons ?", a répliqué le chef de l’Etat.

Terminator. "Je pense que les primaires ne sont pas une bonne chose, parce que c'est une machine à s'autodétruire", a estimé Jean-François Copé, au micro d’Europe 1. "Nous avons un candidat qui est président sortant et la logique de nos institutions est qu'on le soutienne", a ajouté le secrétaire général de l'UMP.

Rastignac ou les ambitieux. "A travers les Bouches-du-Rhône, c'est bien la première secrétaire (Martine Aubry, ndlr) et son équipe qui sont dans le collimateur d'un Rastignac qui prend les caméras pour des miroirs et les micros pour des sucres d'orge", a lancé Jean-Noël Guérini, président PS du conseil général des Bouches-du-Rhône, à propos du député Arnaud Montebourg, auteur d'un rapport critique sur la gestion Guérini.

Le Choix d'une vie. Sur Europe 1 mercredi matin, Nadine Morano a taclé Rama Yade. La ministre en charge de la Formation professionnelle avait déclaré à propos de Rama Yade qu'il y avait deux façons de servir la France : comme haut fonctionnaire avec un "devoir de réserve", ou avec un engagement politique. "Mais vous ne pouvez pas cumuler les deux : il faut faire un choix !", a-t-elle insisté.