Taxés d'amateurisme, les députés REM vont devoir plancher tout l'été

  • A
  • A
Partagez sur :

L'été sera studieux pour les députés REM. Critiqués pour leur gestion des débats à l'assemblée, ils vont devoir travailler pour être plus affûtés à la rentrée.

Les débats sur la loi de moralisation de la vie politique ont été marqués la semaine dernière par de nombreux couacs et cafouillages à l'Assemblée nationale. La nouvelle majorité a été accusée d'amateurisme dans les procédures et l'organisation des débats. Pour les députés de La République en marche!, c'est l'heure de l'autocritique.

Un été à réviser. "Oui, c'est vrai qu'on est encore des amateurs", reconnaît un élu novice, qui demande à "être jugé à la fin de l'année". De son côté, le secrétaire d'État en charge des relations avec le Parlement veut aller encore plus vite. Christophe Castaner, très proche du président Macron, promet un mois d'août studieux. "Certains ont des difficultés, mais ils vont passer l'été à réviser", glisse-t-il. Au programme : lecture conseillée et approfondie des 164 articles qui régissent la vie au Palais Bourbon.

"Des marges de progression" selon Ferrand. Les dernières semaines chaotiques dans l'hémicycle, avec rappels au règlement et prises de becs en tout genre, ont même obligé Richard Ferrand, patron du groupe La République en marche!, à sortir de sa diète médiatique. "Je reconnais qu'il y a des marges de progression", explique l'éphémère ministre, qui promet que des méthodes plus efficaces seront appliquées dès la rentrée.