Taxe carbone : les Verts et Sarkozy ont "discuté longtemps"

  • A
  • A
Taxe carbone : les Verts et Sarkozy ont "discuté longtemps"
Partagez sur :

Cécile Duflot a confirmé, vendredi, que Nicolas Sarkozy lui a expliqué, jeudi, ne pas encore avoir rendu les arbitrages sur la taxe carbone.

"On a été surpris, on pensait que c’était déjà arbitré. On ne s’attendait à rester très longtemps", a raconté vendredi sur Europe 1 Cécile Duflot, la secrétaire nationale des Verts, qui s’est vue expliquer jeudi par le président de la République que les arbitrages sur le montant ou les modalités de compensation de la taxe carbone ne sont "pas encore rendus".

"Je suis soulagée que les arbitrages n’aient pas été rendus", a ajouté Cécile Duflot, qui juge encore que les directions évoquées par le premier ministre François Fillon auraient signé "la naissance et la mort de la taxe carbone simultanément".

"On a discuté longtemps, […] on a pu exposer des arguments sur le fond", a détaillé la secrétaire nationale des Verts. Un sondage diffusé jeudi par Europe 1 a révélé que deux-tiers des Français sont opposés à la taxe carbone telle qu’elle est défendue par le gouvernement

"Je n’ai pas une tête à être instrumentalisée, a réagi la secrétaire nationale des Verts, alors que le président de la République avait affirmé, mercredi, lors du conseil des ministres : "La taxe carbone, je le ferai avec les Verts, pas avec le PS". "Je ne peux pas ne pas parler [de la taxe carbone] sous prétexte qu’il y a un risque d’instrumentalisation", a-t-elle ajouté, tout en concluant : "Il y a zéro risque" que je sois ministre de l’Ecologie dans un gouvernement d’ouverture.

REECOUTEZ : L'intégralité de l'interview de Cécile Duflot sur Europe 1