Taxe carbone : Jouanno qualifie Royal de "schizophrène"

  • A
  • A
Taxe carbone : Jouanno qualifie Royal de "schizophrène"
Partagez sur :

La secrétaire d’Etat à l’Ecologie fait référence au Pacte écologique signé par la candidate socialiste. Il prévoyait une "contribution énergie-climat".

Il y aura une "contribution énergie-climat en France", a martelé lundi sur Europe 1 Chantal Jouanno. La secrétaire d’Etat à l’Ecologie a préféré ce terme à celui de "taxe carbone", un projet qui divise majorité et opposition. "Tous les candidats à l’élection présidentielle ont signé le pacte écologique qui prévoyait l’introduction de cette contribution énergie-climat. Il faudrait que Ségolène Royal ne soit pas schizophrène", a précisé au passage Chantal Jouanno.

Sur la question centrale de la redistribution des fruits de cette nouvelle forme de fiscalité, la secrétaire d’Etat a répondu sans détour : "On n’est pas là pour augmenter les impôts, on n’est pas là pour remplir les caisses de Bercy (…) Il n’y a pas d’effet de vase communicant".

Les modalités exactes de la compensation pour les ménages ne sont pas encore connues. Mais, sur le principe, Chantal Jouanno a d’ores et déjà indiqué que le fait "que vous habitiez ou non loin de vos lieux de travail" sera pris en compte. "C’est naturellement compliqué de compenser en tenant compte de la situation de chacun", a cependant reconnu la secrétaire d’Etat.

Chantal Jouanno a aussi indiqué que le gouvernement allait investir massivement pour développer les "transports en commun et le véhicule du futur". "Le problème, c’est qu’on n’a pas de véhicules électriques qui permettent aujourd’hui de remplacer un véhicule qui utilise de l’essence ou du gazole", a concédé la secrétaire d’Etat à l’écologie tout en affirmant qu’il serait "lâche de renoncer".

> Retrouvez l'intégralité de l'interview de Chantal Jouanno au micro de Patrick Cohen et Claude Askolovitch