Taxe carbone : Borloo "surpris" mais pas "déçu"

  • A
  • A
Taxe carbone : Borloo "surpris" mais pas "déçu"
Partagez sur :

Le ministre de l’Ecologie Jean-Louis Borloo est prêt à modifier la taxe carbone et relativise la décision de Conseil constitutionnel.

"Surpris oui, déçu non". Le ministre de l’Ecologie de Jean-Louis Borloo a pris acte de la décision du Conseil constitutionnel, mardi, d’annuler la taxe carbone. Maintenant, "il faut ajuster en tenant compte des remarques. Je préfère qu’on mette du temps à s’ajuster mais qu’on soit au fond de nous convaincu que c’est juste", a-t-il expliqué au micro Europe 1 de Fabien Namias :

Toujours déterminé à mener cette "révolution" fiscale, il indique qu'il serait "plus facile de ne pas mettre en place une taxe carbone". Concernant les critiques qui sont émises par l’opposition notamment, il demande : "Qui aura été le plus honorable ? Ceux qui auront affronté la difficulté, peut-être avec des ajustements avec des difficultés d’explications [..] ou ceux qui se réjouissent" de la censure du Conseil constitutionnel ?

Ce revers va-t-il être un handicap pour les régionales ? "Certains disaient à une époque qu’il vaut mieux ne pas gagner une élection que perdre son âme", a répondu le ministre.