Taubira traitée de "guenon" par une enfant

  • A
  • A
Taubira traitée de "guenon" par une enfant
@ MAXPPP
Partagez sur :

Une jeune manifestante de 12 ans a traité la ministre de "guenon" pendant un rassemblement de la Manif pour tous. Le PS va saisir la justice.  

Le déplacement de Christiane Taubira à Angers, vendredi, a comme souvent été accompagné d’une manifestation des derniers opposants au mariage pour tous. Mais dans le Maine-et-Loire, le défilé a connu un violent dérapage raciste, dénoncé lundi tout à la fois par un journaliste du Courrier de l’Ouest sur son blog et par AngersMag.

"C’est pour qui la banane ? C’est pour la guenon". Le dérapage est venue d’une jeune fille âgée de 10 à 12 ans et brandissant, sous les fenêtres du Palais de justice où se trouvaient la garde des Sceaux, une banane. Et de scander : "C’est pour qui la banane ? C’est pour la guenon". Certains adultes auprès d’elle ont "ricané", selon le journaliste du Courrier de l’Ouest. "Même les CRS qui assuraient le cordon de sécurité n’en sont pas revenus", abonde AngersMag.

La Manif pour tous se défend. Les tentants du collectif la Manif pour Tous ont tenu à se défendre par voie de communiqué peu de temps après l’incident. "Éminemment attachés au respect de toutes les personnes, comme ils l'ont démontré depuis près d'un an lors de tous leurs rassemblements, les responsables de La Manif Pour tous 49 condamnent fermement de tels propos contraires à la charte publique et officielle de La Manif Pour tous. S'ils en avaient été directement témoins, ils auraient bien entendu réagi immédiatement en empêchant la tenue de tels propos."

Des poursuites judiciaires. Insuffisant pour le Parti socialiste, qui dans un communiqué, estime que "ces comportements sont intolérables et constituent un délit, qui doit désormais faire l’objet de poursuites par la justice". "Nous ne pouvons nous satisfaire de la déclaration de la Manif pour tous 49, qui se contente d’une condamnation de propos 'isolés'", poursuit le communiqué. "Car, au-delà de la personne de Christiane Taubira, à qui le Parti socialiste réitère toute sa solidarité, au-delà de l’insulte faite à un membre du gouvernement, il s’agit de discrimination raciale et d'appels à la haine qui ne doivent jamais être tolérés." Et le PS de prévenir : "que les auteurs ou leurs parents, lorsqu’il s’agit de mineurs, sachent qu’ils encourront désormais une condamnation est impératif." 

Cette affaire rappelle celle de la candidate du Front national, suspendue par son parti pour avoir posté sur Facebook, et ensuite assumé, une photo d'un bébé singe et de Christiane Taubira côte-à-côte.

sur le même sujet

ZOOM - Taubira-FN, la bataille ne fait que commencer
RAPPEL - Taubira comparée à un singe : une candidate FN suspendue