Taubira, l’électron libre

  • A
  • A
Taubira, l’électron libre
Christiane Taubira est la nouvelle Garde des sceaux.@ Europe1.fr avec Reuters
Partagez sur :

La députée guyanaise devient la nouvelle ministre de la Justice. 

Nom : Taubira 
Prénom : Christiane
Date et lieu de naissance : Née le 2 février 1952 à Cayenne, en Guyane.

Situation familiale - Christiane Taubira est issue d'une famille modeste : sa mère, aide-soignante, élevait seule six enfants. Elle est aujourd'hui divorcée et mère de quatre enfants.

COMPETENCES

Ses atouts –  Christiane Taubira dispose de plusieurs avantages. D’abord c'est une femme, et le chef de l’Etat a promis la parité au gouvernement. Guyanaise, elle est ensuite un symbole de la diversité. Ce qui peut être un avantage, notamment pour celle qui devra s’atteler à la réforme du droit de vote des étrangers. C’est également un ministre d’ouverture, car elle est issue du Parti radical de gauche (PRG). De plus, elle est une femme de combat, connue du grand public pour des victoires marquantes dans l’histoire de la République. Elle a ainsi fait progresser la lutte contre les mines anti-personnel et a donné son nom à la loi votée le 10 mai 2001, qui reconnaît comme crimes contre l'humanité la traite négrière transatlantique et l'esclavage. "Les gens l'arrêtent dans la rue. Elle suscite l'admiration", témoigne son amie Esther Benbassa, sénatrice EELV, interrogée par le Point. Opposée à la réforme de la Constitution européenne en 2005, son entrée au gouvernement participe également à l’ouverture aux partisans du non entreprise par François Hollande.  Christiane Taubira a également été la première candidate venue de l'Outre-mer à se présenter à une élection présidentielle, en 2002.

Son point faible – Ce n’est peut-être pas un défaut pour elle, mais cela risque de le devenir pour François Hollande : Christiane Taubira est un véritable électron libre. Elle soutient par exemple Ségolène Royal en 2007, mais se rangera derrière Arnaud Montebourg pour la primaire de 2011. Une indépendance qui a parfois fragilisé le PS. Apparentée socialiste jusqu'en novembre 2001, elle rejoint par la suite le groupe RCV (PRG-MDC-Verts-PCR). En 2002,  alors qu’elle s’est vu confier un peu plus tôt un rapport par Lionel Jospin Premier ministre sur la recherche d’or en Guyane, elle se présente tout de même à la présidentielle, sous les couleurs du PRG. Elle obtient 2,32 % des voix au premier tour. Lionel Jospin, éliminé du premier tour, ne lui aurait toujours pas pardonné. Au-delà de ça, Christiane Taubira, sociologue et économiste de formation, n’a, aux vues de son parcours, pas particulièrement d’expérience sur des dossiers concernant la justice.   

Ses études – La nouvelle ministre de la Justice possède un doctorat d'économie, d'agro-alimentaire, de sociologie et d’ethnologie Afro-américaine. 

EXPERIENCE PROFESSIONNELLE

Son parcours – Christiane Taubira débute sa carrière comme professeur de sciences économiques, en 1978 à Paris. Elle cofonde en 1982 l'association agricole Caricoop pour la Guyane, qu’elle dirige jusqu’en 85. Et depuis 1990, elle est membre de l'OCCE (Office de coopération et de commerce extérieur de la Guyane). Parallèlement, elle commence sa carrière politique dans les années 80 comme militante guyanaise indépendantiste, mouvement dont elle se revendique toujours. Elle crée le parti Walwari, "éventail",en 1993, et en devient la présidente. Députée de la 1ère circonscription de Guyane depuis 1993, elle est également conseillère régionale de la Guyane depuis 2010. Elle a également été députée européenne de 1994 à 1999.

Son poids dans la campagne – Nommée au Conseil stratégique de la campagne de François Hollande et représentante spéciale pour l’Outre-mer du candidat, elle participe avec fougue aux meetings du candidat socialiste en Guyane et aux Antilles.

SON DEGRE DE COMPATIBILITE AVEC HOLLANDE

Son rapport avec le "boss" – Christiane Taubira, issudu PRG, et soutien de Ségolène Royal puis Arnaud Montebourg, ne fait pas particulièrement parti du "cercle Hollande".  

Ce que François Hollande dit d’elle – Le président s’est très peu exprimé sur la nouvelle Garde des sceaux, ce qui rend sa nomination plutôt surprenante. "Je suis ici avec des amis qui m’accompagnent, avec Christiane Taubira, qui fait votre fierté, qui parle la langue française avec talent et la langue créole parfois avec mystère, quand je l’écoute", avait-il tout de même déclaré lors d’un meeting en Guadeloupe pendant la campagne.  

SIGNES DISCTINCTIFS

Hobbies – Son livre préféré est Love, de Toni Morrison, "avec ces femmes féroces d’amour et ivres d’amitié", rapporte-t-elle au site politiquemania.com. Elle aimerait assister à "un festival de jazz gratuit en plein air quelque part en pleine guerre civile". Sa couleur préférée ? "Le reflet du rayon jaune dans un arc en ciel."