Taubira : Hollande "a voulu tout prendre sur lui"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - La ministre de la Justice estime que le chef de l’Etat aurait dû davantage faire état du bilan, catastrophique selon elle, du précédent quinquennat.

"Ça fait mal au coeur". Christiane Taubira n’a semble-t-il pas bien vécu les sifflets adressés à François Hollande mercredi à Carmaux, sur les terres de Jean Jaurés. Pour la ministre de la Justice, interrogée vendredi matin sur Europe 1, il s’agit là d’une grande injustice. "Ça fait mal au cœur parce que le Président a un souci permanent, presque obsessionnel, d’améliorer la situation des Français", a assuré la Garde des Sceaux. Qui a rejeté la faute sur l’ancien gouvernement, dans un vrai-faux reproche adressé à François Hollande.



Christiane Taubira : "Si je veux m'en aller, je...par Europe1fr

"Une trop grande élégance institutionnelle". Christiane Taubira reproche en fait au chef de l’Etat de ne pas avoir suffisamment pointé les manquements de l’équipe précédente lors de son arrivée au pouvoir. "Si je me permets de lui faire un reproche, ce qui est très antirépublicain, c’est que ce Président a une trop grande élégance institutionnelle", a-t-elle affirmé. "Il n’a pas voulu faire état du bilan. Nous savons dans quel état nous avons trouvé les finances publiques. Nous avons trouvé, nous trouvons encore des sanctions européennes sur la France, par négligence de l’ancien gouvernement", a-t-elle argué.

"Mais (François Hollande) a une telle notion de la responsabilité qu’il a voulu tout prendre sur lui et nous faire tout prendre sur nous. Cette élégance institutionnelle nous pénalise d’une certaine façon", a déploré la ministre de la Justice. Et d’insister. "C’est profondément injuste, parce que c’est chez lui une obsession, d’améliorer la situation générale du pays et de lui redonner du lustre."

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

ANALYSE - L'impossible communication de François Hollande

INTERVIEW E1 - Face à Hollande, "j'ai essayé de parler pour beaucoup de gens"

HUEES - "Jaures, il parlait pas comme vous"