Tapie : "Je n’ai pas à m’excuser"

  • A
  • A
Tapie : "Je n’ai pas à m’excuser"
@ MAXPPP
Partagez sur :

EXCLU - Il estime que la somme donnée par l’Etat ne représente que 10% de ce qu’il a perdu.

Bernard Tapie n’en a que faire de la polémique, "politique, comme d’habitude, et inutile". L’homme d’affaires assume le fait qu’au terme d’une procédure d’arbitrage pour en finir avec le passif du Crédit Lyonnais dans l’affaire Adidas, l’Etat lui verse 210 millions d’euros. "Je n’ai pas à m’excuser de l’argent qui m’est rendu. Il ne manquerait plus que ça", réplique-t-il au micro d’Europe 1.

"Ce que je trouve absolument incroyable, c’est de faire croire aux gens que cette somme est le fait du prince, que c’est un cadeau", s’indigne Bernard Tapie. "La réalité, c’est un jugement qui me rend à peu près 10% de ce que le Crédit Lyonnais a gagné sur mon dos de manière indue. J’ai rapporté au contribuable dix fois plus que ce que j’ai récupéré", argumente-t-il. Il assure qu'il ne touchera "que" 50 à 55 millions d'euros" de l'Etat et non 210 millions comme annoncé par le Canard Enchaîné.

"Je n'ai pas à m'excuser"

Et l’ancien ministre se défend : "Si vous gagnez de l’argent parce que vous l’avez mérité, il n’y a rien de choquant. Ce qui est choquant, c’est si vous l’avez volé. Je n’ai pas à m’excuser de l’argent qui m’est rendu. Il ne manquerait plus que ça".

Bernard Tapie assure avoir rapporté au contribuable "dix fois plus" que ce qu'il va encaisser, mais, reconnaît-il, il est "très heureux" de recevoir cette somme. Mais l'ex-ministre le reconnaît, il est "très heureux" de recevoir cette somme. "A mon âge", confie-t-il, "c’est pas mal".