Syrie : Hollande va négocier avec Poutine

  • A
  • A
Syrie : Hollande va négocier avec Poutine
@ MAXPPP
Partagez sur :

Il reçoit vendredi son homologue russe pour tenter de le convaincre sur le dossier syrien.

La rencontre est importante. Deux semaines après son investiture, François Hollande reçoit vendredi Vladimir Poutine, élu à la présidence russe en mars. Leurs discussions porteront principalement sur le dossier syrien, un sujet sur lequel le maître du Kremlin se montre inflexible.

"C'est lui pour l'instant, avec la Chine, qui est le plus en retrait par rapport à ces questions de sanctions. Eh bien, nous devons le convaincre que ce n'est pas possible de laisser le régime de Bachar al-Assad massacrer son propre peuple", avait résumé le président français mardi soir sur France 2.

Faire fléchir la Russie sur la Syrie

Après l'émotion suscitée dans le monde entier par les massacres de Houla, qui ont fait vendredi 108 morts dont 49 enfants, Paris espère, comme Washington, convaincre Moscou d'assouplir sa position. Les Occidentaux n'ont d'ailleurs pas attendu pour ordonner le renvoi des diplomates syriens. Sur France 2, François Hollande avait même évoqué pour la première fois l'hypothèse d'une intervention militaire en Syrie, sous condition toutefois d'un mandat explicite de l'ONU.

"Il ne faut pas que Bachar al-Assad puisse jouer sur l'impuissance et la division de la communauté internationale", décrypte un diplomate de l'entourage du président, "c'est pour cela que François Hollande veut dialoguer avec la Russie et la Chine".

Hollande abordera les droits de l'Homme

Cependant, Vladimir Poutine ne semble pas disposé à changer de position. Mercredi, le ministère russe des Affaires étrangères a même jugé "prématuré" l'examen de toute "nouvelle mesure" au conseil de sécurité de l'ONU et a qualifié de "contreproductif" le renvoi des ambassadeurs syriens.

Hormis ce dossier urgent, le dîner de vendredi doit permettre au nouveau président français de donner le "la" de la relation qu'il souhaite nouer avec son homologue russe. Une relation qu'il veut "confiante, équilibrée, franche et directe", selon son entourage.

François Hollande et Vladimir Poutine se sont déjà entretenus deux fois au téléphone. Au cours de leurs conversations, les deux présidents se sont engagés à poursuivre la "coopération stratégique" entre leurs deux pays. La question des droits de l'Homme, qu'a promis d'aborder François Hollande, pourrait toutefois troubler la quiétude des échanges.

Rendez-vous manqué au G8

Les deux présidents devaient initialement briser la glace lors du sommet du G8, il y a dix jours. Un rendez-vous manqué, car le président russe a délibérément boudé le grand raout organisé par son homologue américain Barack Obama et s'y est fait représenter par son Premier ministre, et prédécesseur au Kremlin, Dmitri Medvedev.

Décidés à soigner leurs relations, le Français et le Russe ont rapidement reprogrammé leur prise de contact et convenu, donc, de faire connaissance vendredi soir à l'Elysée à la faveur d'un dîner.