Sylvia Pinel : "il faut aller plus vite" sur le logement

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - La ministre du Logement a confirmé l'application de la loi ALUR, mais "certaines dispositions seront simplifiées", a-t-elle indiqué.

Objectif 500.000 logements. Sylvia Pinel, ministre du Logement et de l'Egalité des territoires, était l'invité politique de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1 vendredi, alors qu'elle rencontre dans la matinée avec Manuel Valls les principales fédérations professionnelles de la construction et de la banque. Dans un contexte morose pour le logement, Sylvia Pinel a martelé l'objectif du gouvernement de relancer le secteur. "La crise de la construction, ça fait dix ans", a-t-elle estimé. L'exécutif pourra-t-il alors tenir son objectif de 500.000 nouveaux logements par an ? "Nous voulons tendre à cet objectif des 500.000, c'est important d'aller vers ce cap", a-t-elle affirmé. "C'est le sens des mesures que nous avons prises avec le Premier ministre pour justement relancer, accélérer, lever les blocages, donner confiance".

La loi ALUR de Cécile Duflot, très contestée par le secteur, sera-t-elle mise en œuvre ? Oui, mais "il y a certaines dispositions qui seront simplifiées", a concédé Sylvia Pinel. Exemple : "lorsque vous souhaitez acquérir un bien, il y a beaucoup de documents à fournir qui retardent considérablement les transactions", a-t-elle poursuivi. "On voit bien que dans le fonctionnement, ça ne marche, donc sur ce point-là, nous allons simplifier".

>> Regardez l'interview de Sylvia Pinel en intégralité :

"Il faut aller plus vite, il faut que l'on puisse répondre aux attentes des Français mais aussi aux attentes économiques d'un secteur de l'artisanat, de la construction, qui a besoin de créer de l'emploi", a martelé la ministre. "L'objectif, il est surtout d'accélérer, de trouver des réponses aux blocages qui existent".

Dans l'ombre de Valls ? Le Premier ministre Manuel Valls a pris à bras le corps le dossier du logement, en présentant en juin un plan pour faciliter le taux zéro et réduire les normes de construction. Ne fait-il pas de l'ombre à Sylvia Pinel ? "C'est bien le signe que la nécessité de construire du logement en France est une priorité du gouvernement", s'est défendue la ministre. "Le gouvernement est une équipe. Le Premier ministre est le chef du gouvernement, il s'implique sur ce sujet et c'est une aide précieuse".

>> Manuel Valls apporte "une aide précieuse", martèle Sylvia Pinel :

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

ANNONCES - Le plan de Valls pour relancer l'immobilier

INFO E1 - Comment le gouvernement va détricoter la loi Duflot

CRISE - Les ventes de logements neufs ont reculé de 5% au premier trimestre