Sur l'esplanade du Louvre, l'explosion de joie après la victoire de Macron

  • A
  • A
Sur l'esplanade du Louvre, l'explosion de joie après la victoire de Macron
@ Eric FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

Emmanuel Macron vient d'être élu président de la République. Sur l'esplanade du Louvre, ses militants ont laissé éclater leur joie.

EN IMAGES

Notre envoyée spéciale se trouvait sur l'esplanade du Louvre à l'annonce des résultats en ce dimanche 7 mai à 20h. Des partisans du candidat d'En Marche! s'y étaient rassemblés en masse avec des drapeaux tricolores. La liesse a gagné l'assemblée à l'annonce de la victoire d'Emmanuel Macron qui devient le 8e président de la Ve République.

OKOK

(Crédit photo : Eric FEFERBERG / AFP)

"On a gagné!", criaient à l'envi les militants d'En Marche !. A 20H00 une explosion de joie et une marée de drapeaux tricolores envahit l'esplanade du Louvre lorsqu'ils voient s'afficher sur les écrans le visage du vainqueur de la présidentielle, leur champion Emmanuel Macron.


liesse
(Credit photo : Patrick KOVARIK / AFP)




"L'extrême-droite va prendre une fessée". Dès le début de soirée, sous un ciel gris, les sympathisants de l'ex-ministre de l'Economie de 39 ans semblent peu douter de la victoire face à la candidate Front national Marine Le Pen. "On est là pour voir le changement de la France qui va se dessiner, c'est fait on sait déjà qu'on va gagner", dit Yoann 24 ans, convaincu que "l'extrême droite va prendre une fessée" et arborant comme beaucoup d'autres militants un t-shirt En marche!.



filleok

(Crédit photo : Eric FEFERBERG / AFP)

foule 2

(Crédit photo Patrick KOVARIK / AFP) 

Plus de 20.000 au Louvre. Sûrs aussi de la victoire, Annie et Patrice, Parisiens, expliquent être "venus pour ponctuer une campagne particulièrement difficile" et parce que "la France continue à se battre pour la liberté, l'égalité et la fraternité". Les "helpers", les volontaires du camp Macron (150 au total), distribuent des t-shirts à un public très jeune, mais aussi des drapeaux tricolores, pourvus en nombre, aux alentours de 20.000. 

foule

(Crédit photo : Patrick KOVARIK / AFP)

"Il l'a tuée, tout simplement". A 20 heures, la bonne ambiance se transforme en euphorie et les militants entonnent une Marseillaise. Fabien Colonna, 29 ans, salue "plutôt un très bon score", alors que les premières estimations donnent Emmanuel Macron élu avec 65,5% à 66,1% des voix face à Marine Le Pen (33,9% à 34,5%). 



"Il l'a tuée tout simplement ... J'étais sûr qu'elle allait pas dépasser les 40%", affirme Abdel Oukil, 31 ans, dans un grand sourire. Céline, ingénieure chimiste de 22 ans, se dit "joyeuse". Elle a voté Jean-Luc Mélenchon au premier tour mais "aime bien le programme de Macron quand même".

meeting

(Crédit photo : PHILIPPE LOPEZ / POOL / AFP)

"Je suis étrangère, je suis très rassurée". Il est presque 22h40 quand Emmanuel Macron arrive au Louvre. Après une marche de plus de trois minutes, il se présente sur scène, et sous un tonnerre d’applaudissements. Christiane Trouvé, 64 ans, salue un "discours très digne", mais Yannick Terme, 21 ans, est un peu déçu. Il a "l'impression qu'il n'a fait que lire" et espère que c'est "parce qu'il était ému". Faten Ali, 23 ans qui vient du Yemen et a demandé l'asile en France, a, elle, les larmes aux yeux. "Je suis étrangère... Je suis très rassurée".

IMG_1031

(Crédit photo : MARGAUX LANNUZEL / EUROPE 1)


Le résultatEmmanuel Macron a été élu dimanche président de la République en battant largement la candidate d'extrême droite Marine Le Pen, lors d'un second tour marqué par une forte abstention. Emmanuel Macron a obtenu entre 65 et 66,1% des voix face à Marine Le Pen (33,9% à 35%), selon les premières estimations disponibles dimanche soir. Le second tour a été marqué par la plus forte abstention depuis 1969, qui devrait selon les sondeurs dépasser les 25%. Contrairement à 2002 où la présence du Front national avait mobilisé, la participation recule nettement par rapport au 1er tour (22,23%).