Sur la biodiversité "on reste dans les vœux pieux", estime le porte-parole d'EELV

  • A
  • A
Sur la biodiversité "on reste dans les vœux pieux", estime le porte-parole d'EELV
Julien Bayou reconnait "des objectifs intéressants" dans le plan. @ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Julien Bayou reconnaît des "objectifs intéressants" dans le plan gouvernemental de protection de la biodiversité. Mais "je n'ai pas vu de date", regrette-t-il.   

Le porte-parole d'EELV Julien Bayou  a estimé jeudi sur RFI qu'il y avait des "objectifs intéressants" dans le plan pour la protection de la biodiversité du gouvernement, mais qu'on restait "dans les voeux pieux". "Dans ce plan de biodiversité il y a des objectifs intéressants, ne plus artificialiser de terre. Le problème, c'est que je n'ai pas vu de date. On reste dans les vœux pieux", a estimé le conseiller régional d’île-de-France.

"On continue d'artificialiser". Alors que la France perd l'équivalent d'un département comme la Loire-Atlantique tous les dix ans en espaces naturels et agricoles, le gouvernement se fixe l'objectif de zéro artificialisation nette. Mais il se donne un an pour "fixer une date" pour l'atteindre, a précisé mercredi Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique.

"Il faut prendre la mesure de ce qui se passe, on est vraiment en danger et en même temps (...) on continue d'artificialiser", a dénoncé Julien Bayou, en citant le projet d'Europa City dans le Val-d'Oise, la possibilité donnée à la raffinerie Total de La Mède d'importer de l'huile de palme, ce qui va "encourager la déforestation", ou encore le projet de Montagne d'Or en Guyane.

"Monsieur Macron il faut choisir". "Vous ne pouvez pas faire en même temps héraut de la biodiversité et en même temps faire cette méga mine d'or qui va détruire la biodiversité en Amazonie (...) Vous ne pouvez pas en même temps baisser l'impôt sur la fortune, et offrir plus de 4,5 milliards d'euros aux plus riches, et dire 'on va faire un plan de lutte contre la pauvreté'", a-t-il  poursuivi. "Monsieur Macron il faut choisir !", a lancé le porte-parole.

Interrogé sur les élections européennes, Julien Bayou a affirmé espérer qu'EELV et Générations puissent "travailler ensemble", "parce que ce serait idiot d'avoir deux listes qui disent la même chose".