Succession au PS : l’Elysée en coulisses

  • A
  • A
Succession au PS : l’Elysée en coulisses
@ REUTERS
Partagez sur :

Martine Aubry, la Première secrétaire du Parti socialiste, annoncera mercredi son propre choix.

Martine Aubry, la patronne du PS, devrait annoncer mercredi le nom de celui qu’elle préfère pour lui succéder. Deux candidats sont en lice pour reprendre la tête du Parti socialiste, Harlem Désir, l’actuel numéro deux, et Jean-Christophe Cambadélis, député de Paris. Une bataille partisane à laquelle l’Elysée n’est pas étrangère.

Le nom du vainqueur devait être annoncé dès lundi, mais les négociations autour de la répartition des secrétariats nationaux  se sont révélées plus difficiles que prévu. Harlem Désir semble favori pour succéder à la patronne des socialistes, selon les informations recueillies par Europe 1.


Le courant hollandais se mobilise

Pourtant, l’été dernier, c’est Jean-Christophe Cambadélis qui apparaissait comme grand favori pour succéder à Martine Aubry. Mais c’était sans compter la mobilisation des "hollandais", nettement favorable à Harlem Désir. Resté habilement neutre tout l’été, le président de la République ne souhaitait qu’une seule chose : voir Martine Aubry quitter la tête du Parti Socialiste.

Le chef de l’Etat a donc laissé se mettre en place une coalition de quatre ministres comprenant Manuel Valls, Stéphane Le Foll, Pierre Moscovici et Vincent Peillon, afin d’empêcher Jean-Christophe Cambadélis, soutenu par Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault, de prendre la tête du parti.

Une longueur d’avance pour Désir

Un soutien de poids à l’ancien président de SOS-racisme qui n’a pas échappé à Martine Aubry. La première secrétaire du parti socialiste a également consulté les présidents de fédérations avant de faire son choix. Il semblerait qu’Harlem Désir ait une bonne longueur d’avance sur son rival.  Selon un sondage Ifop pour Paris-Match publié lundi, 72% des sympathisants PS plébiscitent Harlem Désir contre 22% pour le député Jean-Christophe Cambadélis.

Les militants socialistes connaîtront au plus tard à minuit, date limite du dépôt des motions en vue du prochain congrès, le nom du favori de Martine Aubry pour lui succéder en octobre prochain.