Spectacle de Dieudonné : la menace d'interdiction se précise

  • A
  • A
Spectacle de Dieudonné : la menace d'interdiction se précise
@ MAXPPP
Partagez sur :

VIDEO - Après l'envoi de la circulaire Valls pour faire interdire les spectacles de l'humoriste, Alain Juppé a été le premier à réagir.

L'ancien maire de Nantes est confiant. Selon Jean-Marc Ayrault, l'annulation du spectacle de Dieudonné prévu jeudi à Nantes, ne fait en effet "aucun doute". Le préfet de Loire-Atlantique, Christian de Lavernée, a pour a part indiqué lundi soir qu'il n'y aurait pas de décision "avant mardi midi". L'avocat de Dieudonné a quant à lui indiqué que son client contesterait devant la justice administrative toute décision d'interdiction de son spectacle. La tournée de l'humoriste commence jeudi à Nantes.

Ce que dit la circulaire.Une circulaire a été finalisée lundi matin entre Manuel Valls et Jean-Marc Ayrault et destinée aux maires et aux préfets a été rendue publique lundi. Objectif de ce texte : "permettre de prendre des dispositions pour empêcher la banalisation des propos antisémites". Mais, la volonté de Manuel Valls de faire interdire les spectacles controversés bute sur une législation plutôt favorable à la liberté d'expression. La liberté d'expression peut néanmoins être limitée en cas de "trouble grave à l'ordre public". C'est sur ce point sur lequel s'appuie la circulaire de Manuel Valls.

>> A lire - Ce que dit la circulaire contre les spectacles de Dieudonné

Plusieurs villes entament des procédures. Le texte permettra en effet aux maires et aux préfets de "prendre les décisions nécessaires avant la tournée", c'est-à-dire d'interdire localement les représentations en fonction des risques de trouble. Plusieurs municipalités ont dores et déjà fait connaitre leur volonté d'interdire le spectacle. C'est notamment le cas de Nantes, Bordeaux, Limoges, Marseille, ou encore Orléans.

>> A lire - Ces villes qui ne veulent pas de Dieudonné

17.07 Dieudonné témoin 930x620

© Capture écran YouTube

Juppé, premier élu à réagir à la circulaire. Après Nantes, Alain Juppé a répété lundi qu'il allait interdire la tenue du one man show prévue le 26 janvier dans sa ville. "Je viens de prendre connaissance de la circulaire adressée au préfet par le ministre de l'Intérieur à propos des spectacles" de Dieudonné, écrit Alain Juppé dans un communiqué. Les conditions "dans lesquelles un spectacle ne pourrait avoir lieu" selon les termes de la circulaire "sont remplies à Bordeaux", estime le maire de Bordeaux, premier élu à interdire un spectacle de Dieudonné après la diffusion de cette circulaire.

Dieudonné contestera en justice. Néanmoins, ces décisions peuvent être attaquées en "référé liberté". Dieudonné, déjà touché par plusieurs annulations administratives de ses spectacles, a ainsi gagné une quinzaine de recours devant la justice. "A chaque fois qu'un arrêté est pris, on le fait suspendre", s'est enorgueilli son avocat la semaine dernière. Ce dernier a logiquement rappelé lundi que son client contesterait devant la justice administrative toute décision d'interdiction de son spectacle.


sur le même sujet, sujet,

ZOOM - Interdire les spectacles de Dieudonné : pas si simple

INTERVIEW E1 - "Dieudonné risque un an ferme"

ZOOM - Ces villes qui ne veulent pas de Dieudonné