Sondage : Macron serait élu mais recule face à Le Pen

  • A
  • A
Sondage : Macron serait élu mais recule face à Le Pen
Selon cette enquête, l'ancien ministre de l'Economie disposerait d'un réservoir de voix plus important que sa rivale. @ DR
Partagez sur :

Ce sondage a été effectué en partie avant l'annonce, samedi, d'un accord entre Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan, le candidat de Debout La France.

Emmanuel Macron serait élu président dimanche avec 60% des voix, selon un sondage Ipsos Sopra Steria qui semble montrer le candidat d'En Marche ! en baisse de deux points par rapport à la précédente enquête de cet institut, réalisée au soir du premier tour.

Progression de deux points pour Marine Le Pen. La candidate du Front national Marine Le Pen, créditée de 40% des intentions de vote, serait battue au second tour de l'élection présidentielle par son rival d'En Marche !, mais progresse de deux points par rapport au 23 avril, selon cette enquête réalisée pour France Télévisions et Radio France, et publiée mardi.

Près d'un électeur de Fillon sur deux se reporterait sur Macron. Ce sondage a été effectué en partie avant l'annonce, samedi, d'un accord entre Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan, le candidat de Debout La France arrivé sixième au premier tour de l'élection présidentielle avec 4,7% des voix. Selon cette enquête, l'ancien ministre de l'Economie disposerait d'un réservoir de voix plus important que sa rivale : 49% des électeurs du candidat de la droite François Fillon, battu au premier tour, choisiraient Emmanuel Macron au second, 25% se reporteraient sur Marine Le Pen et 26% n'ont pas exprimé leur choix.

47% des électeurs de Mélenchon voteraient Macron. Parmi les électeurs du candidat de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, 47% voteraient Macron et 19% Le Pen (34% non exprimés). Enfin le vote en faveur du socialiste Benoît Hamon se reporterait à 76% sur Emmanuel Macron et 5% sur la candidate d'extrême droite (19% non exprimés).

Un électeur sur deux qui s'apprête à voter blanc ou nul peut encore changer d'avis. 87% des électeurs d'Emmanuel Macron et le même pourcentage d'électeurs de Marine Le Pen assurent que leur choix est définitif, mais 54% de ceux qui s'apprêtent à voter blanc ou nul disent qu'ils peuvent encore changer d'avis.



Cette enquête a été réalisée en ligne les 28 et 29 avril auprès de 1.504 personnes inscrites sur les listes électorales, dont 918 certaines d'aller voter et ayant exprimé une intention de vote, selon la méthode des quotas, avec une marge d'erreur pour les intentions de vote de 0,9 à 3,3 points. Les intentions de vote ne constituent pas une prévision de résultat, elles donnent une indication de l'état des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.