Sondage : la popularité d'Emmanuel Macron baisse de 5 points en février

  • A
  • A
Sondage : la popularité d'Emmanuel Macron baisse de 5 points en février
Emmanuel Macron subit une baisse de sa popularité.@ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

Après plusieurs mois de stabilité pour sa popularité, Emmanuel Macron enregistre une baisse en février. Édouard Philippe est en très léger recul lui aussi.

La popularité d'Emmanuel Macron baisse pour la première fois depuis six mois, avec une chute de 5 points en février, et celle d'Édouard Philippe est en léger recul (-1), selon un sondage Ipsos Game Changers diffusé mercredi*.

Il retrouve son niveau d'octobre. Avec 35% des Français interrogés qui portent un jugement "favorable" sur son action, le chef de l'État retrouve sensiblement le niveau qui était le sien en octobre (34%). Plus de la moitié des Français (55%, +6) se disent désormais "défavorables" à son action. La popularité d'Emmanuel Macron est désormais inférieure à celle de son prédécesseur, François Hollande (36%), au même moment de son mandat, dans ce baromètre. Il perd notamment du crédit auprès des sympathisants des Républicains (-13) et du PS (-9), selon cette enquête pour l'hebdomadaire Le Point.

Courte majorité en la défaveur de Philippe.Édouard Philippe perd pour sa part 1 point à 34% en un mois et flirte également avec son niveau d'octobre (33%). Une courte majorité (51%, +2) juge défavorablement son action. Le Premier ministre perd quant à lui auprès des proches du PS (-8), mais gagne auprès de ceux de LR (+4). Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, renforce par ailleurs sa position en tête des personnalités sur lesquelles les Français portent un jugement favorable (40%, +1), en dépit de la polémique alimentée par sa mise en cause par le magazine Ebdo pour des violences sexuelles. Malgré tout, près de la moitié des personnes interrogées (48%, +1) jugent négativement son action.

*Enquête réalisée en ligne les 9 et 10 février auprès de 1.001 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.