17/12/2017 - 05h33

Sondage : Emmanuel Macron redevient populaire, un revirement inédit

© LUDOVIC MARIN / POOL / AFP

Le chef de l'État parvient à redevenir majoritairement populaire auprès des Français, selon le baromètre mensuel de l'Ifop pour le JDD. Une première pour un président hors cohabitation. 

La cote de popularité d'Emmanuel Macron (+6) et celle d'Édouard Philippe (+5) ont fait un bond en décembre qui leur permet d'obtenir l'approbation de plus d'un Français sur deux pour la première fois depuis juillet, selon le baromètre mensuel de l'Ifop* pour le Journal du Dimanche. Ce revirement une première pour un président de la République, hors cohabitation. 

52 % des Français approuvent l'action d'Emmanuel Macron. Emmanuel Macron voit son action approuvée par 52% des Français, contre 46% (-6) qui s'en disent mécontents. Ce taux d'approbation est au plus haut depuis juillet, quand il s'établissait à 54%. Le chef de l'État enregistre ainsi un meilleur score que son prédécesseur à ce stade de sa présidence. François Hollande, qui avait vu sa cote baisser de façon continue depuis son élection en mai, enregistrait en décembre 2012 37% d'opinions favorables. L'action de Nicolas Sarkozy faisait 52% de satisfaits en décembre 2007, un chiffre alors en reflux continu depuis le mois d'août.

"Une rupture". "Ce baromètre montre une rupture par rapport à sa longue histoire, qui avait permis de dégager une sorte de règle, selon laquelle un président impopulaire ne ressort jamais des abîmes de l’impopularité, excepté pendant les périodes de cohabitation", analyse pour Europe 1 Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop. "François Hollande avait été impopulaire dès septembre 2012, il n’avait jamais retrouvé une audience majoritaire auprès des Français. Nicolas Sarkozy était devenu majoritairement impopulaire en janvier 2008,il n’avait jamais retrouvé une popularité majoritaire. Emmanuel Macron rompt ce cycle", poursuit le sondeur. 

"Il profite du 'big bang' électoral". "Il progresse dans toutes les catégories de la population", explique encore Frédéric Dabi. Il profite du 'big bang' électoral qu’il a lui-même contribué à créer à la présidentielle et aux législatives, puisque d’un côté il a un socle de sympathisants En marche extrêmement fidélisé, et de l’autre côté, il est majoritaire aussi bien chez les sympathisants socialistes que chez les sympathisants LR." 

Le Premier ministre, au plus haut depuis juillet. Pour ce qui est de l'action du Premier ministre, elle satisfait 54% des Français, contre 42% de mécontents (-3).La cote d'Édouard Philippe est également au plus haut depuis juillet, quand il enregistrait 56% de satisfaits.

*Sondage réalisé du 8 au 16 décembre en ligne et par téléphone auprès d'un échantillon de 1942 personnes selon la méthode des quotas.