Solère : la primaire du PS "a été un succès"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le député des Hauts-de-Seine est chargé d’organiser la primaire de l’UMP. 

L’INFO. Nicolas Sarkozy a chargé Thierry Solère d'organiser la primaire de la droite, avant la présidentielle de 2017. Une mission importante pour le député des Hauts-de-Seine, bras droit de Bruno Le Maire pendant la campagne pour la présidence de l’UMP. "On a commencé à travailler et on doit rendre notre copie à Nicolas Sarkozy pour le bureau politique pour mars prochain", a-t-il confié à Europe 1, vendredi matin.

>> LIRE AUSSI - Sarkozy choisit Solère pour organiser les primaires

"Des millions de Français" souhaités. Quels sont les problèmes à résoudre sur ce sujet délicat pour la droite ? "Il faudra répondre à quelques grandes questions, à commencer par : ‘qui pourra voter ?’ Ce que souhaite l’ensemble de l’UMP, c’est que cette primaire soit largement ouverte, qu’il y ait des millions de Français qui se mobilisent."

>> LIRE AUSSI - Primaires ouvertes à l'UMP : Juppé à la manœuvre

titi

"Chirac-Balladur en 1995, ce n’est plus possible". Autre souci à régler pour Thierry Solère : "définir les conditions pour se présenter à la primaire, que l’on n’ait pas 50 candidats non plus." Quant à la motivation de Nicolas Sarkozy, pas très emballé par cet exercice de démocratie interne, l’élu admet que "ce n’est pas dans la culture de la droite. On a toujours eu une culture bonapartiste, de l’homme providentiel. Mais aujourd’hui, on se rend compte que l’on ne pourra pas avoir deux candidats sur la ligne de départ. Chirac-Balladur en 1995, ce n’est plus possible pour la droite française".

Convaincu de l’intérêt de cette primaire, le bras droit de Bruno Le Maire consent que celle qui a fait de François Hollande le candidat socialiste a été "un succès. C’est un des modèles, mais on regarde aussi ailleurs dans d’autres pays européens. Ce n’est pas la culture de la droite, mais on s’y met !"

>> LIRE AUSSI - Une primaire à gauche pour 2017 ? Hollande y pense !

"Les cages, ce n’est pas fait pour les êtres humains". "Interrogé sur l’initiative du maire UMP d’Angoulême de grillager les bancs publics pour lutter contre les marginaux et les SDF, Thierry Solère s’est félicité que ces grillages aient finalement été enlevés : "Cela m’a mis un haut le cœur. Bien sûr que c’est inconfortable pour un élu local d’avoir à gérer les SDF, mais ce sont des êtres humains. Je suis heureux de voir que cette initiative a été abandonnée".

>> LIRE AUSSI - Angoulême : les grillages anti-SDF retirés des bancs publics



Solère : "Les cages, ce n’est pas fait pour les...par Europe1fr

Sauf que le cabinet du maire, joint vendredi matin par Europe 1, assure que les grillages seront réinstallés un peu plus tard : "ce serait bien de ne pas le faire. Il faut trouver d’autres solutions…Je ne veux pas que l’on rentre dans une société de l’égoïsme. Les cages, ce n’est pas fait pour les êtres humains."

>> L'intégralité de l'entretien en vidéo :



Thierry Solère : "Hollande ne fait pas le job"par Europe1fr