Simone Veil : Jacques Chirac "avait pour elle de l'affection, du respect et de l'admiration"

  • A
  • A
Simone Veil : Jacques Chirac "avait pour elle de l'affection, du respect et de l'admiration"
L'ex-ministre est décédée à 89 ans.@ BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :

La fondation Chirac a rendu hommage à Simone Veil vendredi en évoquant une "femme de principes" et "d'action", qui "incarnait les valeurs de justice et de solidarité".

La fondation Chirac, créée par l'ancien président Jacques Chirac, a rendu hommage à Simone Veil, décédée vendredi, en soulignant que "la grande dame de la République s'en est allée" mais que "son message demeure et continuera longtemps à rayonner".

Des "valeurs de justice et de solidarité". "Son histoire personnelle s'est confondue avec l'histoire de la France et celle de la construction européenne. Femme de principes et femme d'action, elle incarnait au plus haut les valeurs de justice et de solidarité qu'elle défendait. En elle, nul faux-semblant, nulle hypocrisie. C'était une femme sans complaisance", souligne la fondation.

"Avec la loi sur l'avortement, votée dans un climat de haine qu'on peine à imaginer aujourd'hui, elle a fait faire un grand pas à la cause des femmes, qui demeura l'un des combats structurants de sa vie. Avec la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, elle œuvrait pour éliminer les germes de la haine", ajoute la fondation Chirac.

L'"affection" de Jacques Chirac. Jacques Chirac, qui était Premier ministre au moment du vote de la loi Veil, "avait pour elle de l'affection, du respect et de l'admiration", souligne encore sa fondation pour qui "l'esprit de Simone Veil survivra chez tous ceux qui ont eu le privilège de l'approcher et, au delà, chez tous ceux qui ont à cœur de faire toujours progresser l'idée même d'humanité".