Sevran : Hortefeux dégaine les ADS

  • A
  • A
Sevran : Hortefeux dégaine les ADS
@ REUTERS
Partagez sur :

Le ministre de l’Intérieur va embaucher 1.500 adjoints de sécurité, dont 375 en Ile-de-France.

1.500 adjoints de sécurité (ADS) dont un quart en Ile-de-France et un quart en Seine-Saint-Denis. C'est la principale mesure annoncée vendredi par Brice Hortefeux lors d'un déplacement au commissariat de Servan. C'est dans cette ville de banlieue parisienne qu'a eu lieu cette semaine un énième affrontement entre bandes rivales sur fond de trafic de drogues.

Patrice Roques, l'adjoint socialiste du maire de Sevran chargé de la tranquillité publique fait les comptes, et ça ne le satisfait pas du tout.

"C’est du colmatage", estime-t-il :

Les adjoints de sécurité, au nombre d'environ 10.000, sont des agents contractuels ayant entre 18 et 26 ans et engagés actuellement pour cinq ans. Ces postes sont souvent réservés à des jeunes issus de milieux en difficulté et/ou des chômeurs de longue durée. Des syndicats de police se sont récemment élevés contre leur "disparition programmée", selon eux.

Dotés d'un uniforme à épaulettes vertes et armés, les ADS accueillent et informent le public dans les commissariats, font des patrouilles dans les quartiers et reçoivent une formation. Ils peuvent souvent espérer intégrer plus facilement la police à l'issue de leur contrat. Les ADS bénéficient d'une formation de trois mois et demi avant de devenir opérationnels. Un délai que certains jugent insuffisants pour travailler dans des territoires sensibles comme les cités de banlieue parisienne.