Sénat : la commission des Finances à l'UMP

  • A
  • A
Sénat : la commission des Finances à l'UMP
Désormais minoritaire au Sénat, l’UMP a reçu mercredi un lot de consolation : la présidence de la commission des Finances au sein de la Chambre haute.@ REUTERS
Partagez sur :

Le parti de la majorité présidentielle, qui a perdu la Chambre haute, a eu gain de cause.

Désormais minoritaire au Sénat, l’UMP a reçu mercredi un lot de consolation : la présidence de la commission des Finances au sein de la Chambre haute. Cette présidence devrait être assurée par Philippe Marini, désigné candidat par son groupe pour cette élection qui se déroulera jeudi matin.

L'UMP revendiquait cette présidence au nom d'un parallélisme avec l'Assemblée nationale, où la majorité UMP a laissé la présidence de la commission des Finances au socialiste Jérôme Cahuzac. Valérie Pécresse, la porte-parole du gouvernement, avait défendu un "indispensable à l'équilibre démocratique". "C'est un geste aussi de respect républicain qui ne peut être soumis ni à négociation ni à tractation", a-t-elle ajouté.

Marini promet d'être "très fair-play"

Reste qu’une négociation était engagée entre Jean-Pierre Bel, nouveau patron du Sénat passé à gauche il y a dix jours, et Jean-Claude Gaudin, président du groupe UMP, pour l'attribution à la droite de la présidence de la commission des Finances. Jean-Pierre Bel s'était déclaré favorable à cette option mais l'avait conditionnée à un "accord global de gouvernance sur le fonctionnement du Sénat".

Philippe Marini, qui occupait jusque là le fauteuil de rapporteur de cette même commission, a assuré que "s'il était élu" jeudi, sa présidence serait "mise au service du groupe UMP". "C'est là le sens de l'accord politique qui a été conclu" avec le PS, a-t-il expliqué, assurant qu'il n'entendait pas pour autant être un président "partisan". "Tout ce que je ferai sera fait avec indépendance d'esprit mais dans un cadre collégial", a-t-il ajouté, assurant vouloir également être "très fair-play vis-à-vis de tous les membres de la commission".