Ségolène Royal : "Il faut se battre au corps à corps !"

  • A
  • A
Ségolène Royal : "Il faut se battre au corps à corps !"
Partagez sur :

Ségolène Royal qui a choisi de défiler aux côtés des salariés d'Heuliez à Niort, dans les Deux-Sèvres plutôt que de participer à la manifestation parisienne avec Martine Aubry et les dirigeants socialistes, a jugé qu'il était nécessaire que les salariés se battent, même au "corps à corps" pour "sortir de la crise".

L'ancienne candidate à la présidentielle socialiste Ségolène Royal, qui avait choisi de défiler aux côtés des salariés de l'entreprise Heuliez, à Niort, dans les Deux-Sèvres, pour le 1er mai, a affirmé qu'il serait nécessaire, pour les salariés, de se battre, même "au corps à corps" pour "sortir de la crise" et que "tout le monde ait du travail".

Ecoutez Ségolène Royal :



La présidente de Poitou-Charentes, qui a renoncé au dernier moment à participer au défilé unitaire du PS organisé à Paris aux côtés de tous les syndicats, défilait vendredi aux côtés des salariés d'Heuliez, un sous-traitant de l'automobile menacé de dépôt de bilan.

En tête du cortège parisien, Martine Aubry a indiqué que les socialistes étaient "aux côtés de ceux qui, comme nous, se battent pour augmenter le pouvoir d'achat et pour faire des investissements dans (...) des domaines qui créent des emplois".

La première secrétaire du PS était entourée notamment du maire de Paris Bertrand Delanoë, de Benoît Hamon, de Jean-Paul Huchon, Claude Bartolone, ou François Lamy. "C'est une grande journée parce que les Français disent collectivement avec l'ensemble des organisations syndicales pour la première fois unies depuis 1947 au président de la République: nous ne pouvons pas rester les bras ballants face à la crise, vous devez réagir, vous devez interdire les licenciements financiers les inégalités dans les salaires et surtout relancer l'économie", a déclaré Martine Aubry à la presse.

"L'important c'est que les socialistes soient à l'endroit qu'ils n'auraient jamais dû quitter, c'est à dire aux côtés des Français qui souffrent, pas seulement pour protester mais pour proposer. Le PS est de retour pour proposer et pour redonner espoir aux Français", a-t-elle poursuivi.