Sécurité : Estrosi crée sa zone prioritaire

  • A
  • A
Sécurité : Estrosi crée sa zone prioritaire
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le maire UMP de Nice dénonce ainsi l'absence de sa ville dans le nouveau dispositif du gouvernement.

Privé de zone de sécurité prioritaire, Christian Estrosi lance la sienne. Le député-maire UMP de Nice a annoncé son intention de créer des équipages de sécurité privée dans le quartier des Moulins à Nice, considéré comme "sensible". Manuel Valls a annoncé, le 31 juillet, les 15 villes retenues pour mettre en place les premières zones de sécurité prioritaires (ZSP) où la sécurité sera renforcée.

Or, la cinquième ville de France n'en fait pas partie. "Le gouvernement de François Hollande a décidé de ne pas retenir la ville de Nice comme zone de sécurité prioritaire, privant ainsi la commune de moyens financiers et humains permettant d’améliorer la sécurité et la tranquillité de tous les citoyens", peut-on lire dans un communiqué envoyé par la ville.

>>> A  lire aussi : ces villes dites "prioritaires"

Christian Estrosi a donc décidé de "passer à l'offensive". Sur son compte Twitter, le député-maire a détaillé sa future zone de sécurité prioritaire. "Je crée cette année des équipages de sécurité privée aux Moulins puis, si cela fonctionne, dans tous les quartiers sensibles en 2013", écrit t-il.

Des agents de sécurité privés

Concrètement, des actions de prévention seront menées dans le quartier des Moulins, grâce au travail de "médiateurs, y compris la nuit". Par ailleurs, des sociétés de sécurité privées, en partenariat avec les bailleurs sociaux, veilleront à la tranquillité dans les parties communes des immeubles. Ces agents pourront porter une "arme de sixième catégorie et disposer de chiens", a précisé mercredi, sur Europe 1, Christian Estrosi.

"Une vulgaire opération de communication"

Dans l'opposition, l'initiative du député-maire est mal perçue. Patrick Allemand, chef de file des socialistes à Nice, a dénoncé "une vulgaire opération de communication", en considérant "comme une bonne nouvelle le fait que la ville de Nice n'ait pas été retenue" par le gouvernement. "Soit Nice est le modèle qu'Estrosi et Ciotti [président du conseil général des Alpes-Maritimes] nous présentent en matière de sécurité et une ZSP ne se justifie pas. Soit ils travestissent la vérité et dans ce cas-là, je suis certain que Manuel Valls saura répondre à l'aveu de leur échec !" a-t-il raillé dans un communiqué.