Second tour des législatives - Marine Le Pen annonce l'élection d'au moins six députés Front national

  • A
  • A
Second tour des législatives - Marine Le Pen annonce l'élection d'au moins six députés Front national
Marine Le Pen a pris la parole dans la foulée de son élection.@ Capture d'écran
Partagez sur :

La présidente du Front national s'est réjouit de l'entrée à l'Assemblée nationale de plusieurs députés frontistes.

Alors que les résultats du second tour des élections législatives tombent les uns après les autres, Marine Le Pen a d'ores et déjà annoncé, dans un discours à Hénin-Beaumont, l'élection à l'Assemblée nationale d'au moins six députés Front national, "dont cinq dans le bassin minier" du nord de la France.

Marine Le Pen a confirmé sa propre victoire dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais : "Je siégerai à leurs côtés, les électeurs m'ont élu à près de 58%, avec 66% à Hénin-Beaumont. Je remercie les électeurs, d'autant plus que l'abstention a atteint un nouveau record", a déclaré la présidente du FN. Les quatre autres députés élus selon elle sont Bruno Bilde (12e circonscription du Pas-de-Calais), Ludovic Pajot (10e circonscription du Nord), José Evrard (3e circonscription du Nord) et Sébastien Chenu (19e circonscription du Nord).

Appel pour plus de proportionnelle. Lors d'une allocution retransmise par les télévisions, elle a également jugé "scandaleux qu'un mouvement comme le (sien) (...) ne puisse obtenir un groupe à l'Assemblée", ce qui requiert 15 députés. Elle a également lancé un nouvel appel à mettre en place un scrutin à la proportionnelle. "Je le redemande ce soir : il est désormais vital pour notre démocratie d'instaurer la proportionnelle aux législatives et aux autres élections. Le gouvernement ferait bien de s'occuper du très lourd problème de la représentativité."

Enfin, Marine Le Pen a dressé le bilan de cette séquence électorale. "Le PS est décimé, Les Républicains sont divisés. La recomposition de la vie politique arrive. Les anciens partis sont devenus les satellites d'un mouvement qui les englobe désormais", a-t-elle martelé, ajoutant que "face à un bloc qui représente les intérêts de l'oligarchie", le FN est la "seule force de résistance à la dilution de la France".