Sarkozy visé par une nouvelle enquête sur la campagne de 2007

  • A
  • A
Sarkozy visé par une nouvelle enquête sur la campagne de 2007
@ REUTERS
Partagez sur :

JUSTICE - Le procureur de Paris aurait ouvert une enquête  visant l'ancien président sur des soupçons de financement illégal de la campagne 2007. Une information depuis démentie.

L'INFO. Et ça continue…Alors qu’il passe de bonnes vacances avec son épouse Carla du côté du Cap Nègre - avec juste une petite visite au Congo pour y donner une conférence -, Nicolas Sarkozy a une nouvelle fois dû s’étrangler en lisant la presse. Aujourd'hui en France/Le Parisien révèle en effet mardi que le procureur de Paris a "ouvert en toute discrétion, début juillet, une nouvelle enquête préliminaire visant Nicolas Sarkozy" sur des soupçons de financement illégal de la campagne 2007.

>> A LIRE AUSSI - Sarkozy au Congo pour une conférence

Selon le quotidien, "les investigations visent un système de fausses factures présumé qui, comme dans l'affaire Bygmalion, aurait permis d'imputer frauduleusement des dépenses de campagne du candidat sur les comptes de son parti". Comme dans l'affaire Bygmalion, "une société impliquée dans la campagne 2007 aurait facturé diverses prestations à l'UMP, alors qu'elles avaient été assurées pour le compte du candidat Sarkozy" poursuit Le Parisien. Déjà mis en examen pour "trafic d'influence, corruption active et recel de violation du secret de l'instruction" dans l'affaire des "écoutes téléphoniques, l'ancien président est au centre de plusieurs dossiers judiciaires susceptibles de contrarier son éventuel retour en politique.

Le parquet dément. Quelques heures seulement après les révélations du Parisien, le parquet de Paris a démenti catégoriquement l'existence d'une nouvelle enquête sur l'ancien président. "Contrairement à ce qu'annonce le quotidien (..), le parquet de Paris n'a ouvert aucune enquête préliminaire ni information judiciaire concernant la campagne présidentielle 2007 de Monsieur Nicolas Sarkozy", indique le parquet dans un communiqué publié peu avant 11 heures mardi matin.

>> A LIRE AUSSI - Sarkozy : le parquet de Paris dément une nouvelle enquête

De son côté,Le Parisien a présenté ses excuses à ses lecteurs. Cette erreur provient d’un regrettable amalgame. Dans les faits, de nouveaux éléments sont effectivement apparus récemment dans le dossier Bygmalion. Le parquet de Paris a délivré, le 4 juillet, un «réquisitoire supplétif» à la demande des juges d’instruction en charge de l’information judiciaire sur cette affaire de financement illégal présumé de la campagne de 2012 de l’ex-Président de la République. En clair, les magistrats ont obtenu que leur saisine initiale soit étendue à de nouveaux faits.