Sarkozy veut une "banque de la jeunesse"

  • A
  • A
Sarkozy veut une "banque de la jeunesse"
Nicolas Sarkozy a promis samedi la création, s'il est réélu, d'une "banque de la jeunesse" destinée à financer les projets des jeunes entrepreneurs.@ MaxPPP
Partagez sur :

Cette proposition, énoncée samedi, vise à financer les projets des jeunes entrepreneurs.

Nicolas Sarkozy a promis samedi la création, s'il est réélu, d'une "banque de la jeunesse" destinée à financer les projets des jeunes entrepreneurs, lors d'une réunion publique avec des jeunes à Paris.

"Pour une jeunesse qui veut travailler"

"Je veux que la société se porte caution pour une jeunesse qui veut travailler, étudier, qui veut conquérir sa place dans la société, qui veut prendre en main sa vie d'adulte. Je refuse l'assistanat, je ne veux pas de cette dépendance pour la jeunesse", a lancé Nicolas Sarkozy devant plusieurs milliers de jeunes sympathisants de l'UMP réunis porte de Versailles.

"Je dis non à un RMI jeune, non à un RSA jeune mais je dit oui à une banque de la jeunesses pour porter les projets des jeunes Français. Vous voulez créer, vous voulez vous former, vous voulez entreprendre, nous allons créer une banque de la jeunesse qui se portera caution pour tous ceux qui n'ont pas la chance d'avoir une famille qui peut les aider", a-t-il ajouté.

"Une autre politique de la jeunesse"

"Vous voulez créer une PME, cette banque de la jeunesse que nous voulons créer vous soutiendra. C'est cela pour moi une politique de la jeunesse. Aider la jeunesse à être libre, à être responsable, l'aider à s'engager dans ses projets", a insisté le candidat de l'UMP.

Lors de son discours, le chef de l'Etat a également annoncé son intention de "doubler les effectifs du service civique, qui est une grande réussite".

L'Agence du service civique, qui a recruté depuis sa création il y a deux ans quelque 22.000 volontaires, a annoncé avoir pour objectif la signature de 25.000 contrats en 2012, pour arriver à 70.000 en 2014. Le candidat socialiste à l'Elysée, François Hollande, s'est pour sa part engagé à ouvrir le service civique à 15% d'une classe d'âge, soit 100.000 jeunes.