Sarkozy veut "tourner la page" de la polémique sur Zapatero

  • A
  • A
Sarkozy veut "tourner la page" de la polémique sur Zapatero
Partagez sur :

Le président français Nicolas Sarkozy a qualifié mardi à Madrid de "petit clapot d'un médiocre débat politicien" la récente polémique suscitée par des propos qu'il aurait tenus à l'encontre José Luis Rodriguez Zapatero.

C'est de la "politicaillerie française". Le chef de l'Etat français, qui s'exprimait mardi lors d'une conférence de presse conjointe avec le président du gouvernement socialiste espagnol à l'issue d'un sommet bilatéral, a balayé d’un revers de la main la récente polémique sur les propos désobligeants qu’il aurait tenus à l’égard de Jose Luis Zapatero.

"Nous n'avons pas une seconde à perdre là-dessus. On en a parlé ? Non. Ca nous intéresse? Non. On tourne la page? On ne l'avait même pas ouverte" a déclaré Nicolas Sarkozy alors qu’on lui demandait si il en avait discuté avec le principal intéressé.

Un peu plus tôt, il avait assuré qu'il avait "toujours eu du plaisir à travailler avec Monsieur Zapatero, j'ai confiance en lui". Et d'ajouter : "On affiche les mêmes convictions, que les responsables politiques doivent assumer leurs responsabilités. On a toujours travaillé main dans la main".

Le premier ministre François Fillon a part ailleurs estimé mardi, devant les députés UMP à Paris, que les images de la visite d'Etat de Nicolas Sarkozy en Espagne constituaient "une formidable gifle aux élucubrations de Ségolène Royal". L’ancienne candidate socialiste à la présidentielle a récemment écrit à Jose Luis Zapateropour lui présenter des "excuses" pour ce qu'elle a qualifié de "propos injurieux" imputés à Nicolas Sarkozy et démentis par l'Elysée.