Sarkozy veut contrer la primaire du PS

  • A
  • A
Sarkozy veut contrer la primaire du PS
@ Reuters
Partagez sur :

Le chef de l’Etat tient lundi une conférence sur le grand emprunt pour occuper l’espace médiatique.

Alors que cette semaine s'annonce cruciale au PS, avec le début mardi du dépôt des candidatures à la primaire socialiste, Nicolas Sarkozy veut tenter de faire tourner les caméras vers lui en occupant le terrain et l’espace médiatique.

Lundi, le chef de l’Etat tiendra une grande conférence de presse sur le grand emprunt. Un exercice d’autopromotion du bilan économique mais surtout l’occasion de pointer les faiblesses du Parti socialiste en matière économique.

Le projet du PS "dépassé"

Il s’agira surtout de montrer que Nicolas Sarkozy assume le rôle de professeur d’économie contrairement à François Hollande ou Martine Aubry, accusés de préparer la France à une tragédie grecque.

Selon le locataire de l’Elysée, le projet du PS est tout simplement "dépassé et ruineux". "Quel pays dans le monde a repris la grande idée des 35 heures ? Personne", plaisante un conseiller du président. Nicolas Sarkozy, lui, a su gérer la crise et prépare l’avenir, fait-on valoir dans son entourage.

Une carte postale à la campagne

Mardi, l’exécutif jouera un nouveau registre, à la campagne. Le chef de l’Etat sera entouré de François Fillon et des poulets de Loué. Une carte postale grandeur nature.

La scène se jouera en plein cœur de la Sarthe, fief politique du Premier ministre. Ce sera l’image de l’authenticité d’un couple exécutif uni, préviennent les communicants de l’Elysée, en opposition, selon eux, au superficiel des autres, sous-entendu le PS et sa primaire.

Un autre moyen, là encore, de saturer l’espace médiatique alors que la première secrétaire se lancera, au même moment, dans la bataille présidentielle. Martine Aubry devrait en effet officialiser mardi sa candidature à la primaire socialiste.