Sarkozy va sortir de son silence

  • A
  • A
Sarkozy va sortir de son silence
@ REUTERS
Partagez sur :

Le chef de l’Etat va prendre l’opinion à témoin pour recadrer sa majorité, et parler taxe carbone.

"Le remaniement, c’était la réponse à son camp. Mercredi, Nicolas Sarkozy parle aux Français", résume un de ses proches. L’intervention devrait durer quelques minutes et se tenir dans le jardin d’hiver de l’Elysée, juste après le Conseil des ministres.

Après la séance défoulement des députés de mardi, il s’agit de reprendre la main en prenant l’opinion à témoin. Autant Nicolas Sarkozy juge utile que les députés UMP s’expriment, autant la posture de Jean-François Copé l’exaspère. Car le patron du groupe UMP à l’Assemblée bouscule la logique institutionnelle. Il expose sans complexe ses priorités. En évoquant notamment un nouveau pacte majoritaire. "Ça n’existe pas", s’emporte un conseiller du président de la République. "Il n’y a qu’une seule ligne politique, et c’est à l’Elysée qui la fixe."

La taxe carbone au menu

"Il ne faudrait surtout pas que certains s’imaginent à l’UMP qu’il faille rendre la tâche plus difficile à Nicolas Sarkozy en 2012, parce qu’ainsi l’élection d’un autre président de droite serait plus facile en 2017", relaye le député sarkozyste Alain Geste. "Jean-François Copé a permis qu’une soupape fasse en sorte que les gens s’expriment. Maintenant, il sait très bien que même pour lui, l’intérêt de la majorité, c’est de rester soudés.", prévient un autre député UMP, François Grosdider.

Et pour prouver qu’il n’entend pas se laisser dicter le rythme par Jean-François Copé, Nicolas Sarkozy parlera tout à l’heur de la taxe carbone. "Elle n’est pas du tout enterrée", assure un de ses conseillers. Sur ce dossier, l’Elysée promet des annonces sur ce dossier.