Sarkozy souhaite "un plan Marshall" pour sauver l'agriculture française

  • A
  • A
Sarkozy souhaite "un plan Marshall" pour sauver l'agriculture française
Nicolas Sarkozy. Image d'illustation.@ DOMINIQUE FAGET / AFP
58 partages

Le président des Républicains a aussi estimé dans une interview mercredi qu'aider le monde agricole serait la "priorité" de "l'alternance en 2017".

Nicolas Sarkozy, président du parti Les Républicains, qui visitera mercredi matin le Salon de l'agriculture, souhaite "un plan Marshall", pour sortir les agriculteurs de la crise qu'ils traversent.

"La priorité" en 2017. "Il faut un plan Marshall pour sortir la ruralité de cette situation d'abandon", propose Nicolas Sarkozy, dans un entretien au Parisien mercredi. Et d'expliquer : "à un euro investi pour la ville doit correspondre un euro pour la ruralité. Ce plan de plusieurs milliards d'euros sera la priorité de l'alternance en 2017".

Réduire la dépense publique". A la question, "comment le financerez-vous ?", l'ancien chef de l'Etat répond : "nous organiserons une convention des Républicains le 9 mars pour annoncer des pistes fortes de réduction de la dépense publique, par exemple la reprise du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite dans l'Etat mais aussi, ce qui est nouveau, dans les collectivités locales".

Adapter la fiscalité. Nicolas Sarkozy rappelle aussi que l'agriculture "est l'un des fers de lance de notre économie" et qu'"il faut donc décréter l'état d'urgence agricole". "Il faut baisser les charges des agriculteurs et adapter les règles de la fiscalité aux spécificités agricoles (aléas climatiques, variations des cours)," détaille-t-il.