Sarkozy siège parmi les Sages

  • A
  • A
Sarkozy siège parmi les Sages
Nicolas Sarkozy a siégé pour la première fois au Conseil constitutionnel@ Reuters
Partagez sur :

L'ancien chef de l'Etat a siégé pour la première fois, mardi, au Conseil constitutionnel. 

Comme son statut d'ancien chef d'Etat le prévoit, Nicolas Sarkozy a siégé pour la première fois parmi les "Sages" mardi matin, selon le site du Figaro

L'ex-président de la République a ainsi participé avec les autres membres du Conseil à l'examen en séance publique de deux Questions prioritaires de constitutionnalité (QPC), une portant sur la citoyenneté française conférée à certains Français musulmans d'Algérie, l'autre sur le mariage de personnes placées sous curatelle.

L'accueil chaleureux (ou pas) de Debré

debré930

Nicolas Sarkozy était assis à la droite de son frère-ennemi, le président du Conseil, Jean-Louis Debré, qui n'a pas évoqué en début d'audience la présence de ce nouveau membre, ce qui a surpris l'assistance. Le  Conseil constitutionnel se compose de neuf autres membres nommés (trois par le président de la République, trois par celui de l'Assemblée nationale et trois par celui du Sénat. Les anciens présidents de la République dont Valéry Giscard d'Estaing, 86 ans, Jacques Chirac, 79 ans, sont "membres de droit" .

 Le Journal du dimancheavait révélé, au début du mois, que Nicolas Sarkozy comptait être "très présent", au sein du Conseil, "y compris aux séances pour délibérer sur les QPC"qui permettent à un justiciable de contester la constitutionnalité d'une loi après sa promulgation. Une position qui fait débat parmi les juristes qui n'apprécient guère qu'un ancien chef de l’Etat puisse se prononcer sur une loi qu’il a, en partie, élaborée.

Jacques Chirac ne siège plus au Conseil depuis 2011 et Valéry Giscard d'Estaing ne participe pas aux débats sur les QPC.