Sarkozy sermonne Raffarin sur la "taxe pro"

  • A
  • A
Sarkozy sermonne Raffarin sur la "taxe pro"
Partagez sur :

L’ancien premier ministre a pris depuis quelques jours la tête d’une fronde contre le projet de réforme de la taxe professionnelle.

La scène se déroule mardi à l’Elysée : Nicolas Sarkozy reçoit les membres de la direction de l'UMP, parmi lesquels Jean-Pierre Raffarin, qui a signé dimanche une tribune pour dire son opposition au projet de réforme de la taxe professionnelle. D’après des témoins, il n’y aurait pas eu d’éclats de voix mais certains n’hésitent pas à parler d’un "rappel à l'ordre assez hard" du président de la République à l’intention de l’ancien premier ministre.

"Une chose est certaine : la démarche que vous avez eue, ce n'est pas formidable", a lancé Nicolas Sarkozy. Avant de se faire plus critique encore : "Est-ce que vous en aviez parlé avant au président ? Non. Au Premier ministre ? Non. Au secrétaire général du parti ? Non", a martelé Nicolas Sarkozy.

Voilà pour la forme. Sur le fond, Nicolas Sarkozy a affiché sa détermination. "Il y a autour de nous un océan de fébrilité. Moi, je serai, quoi qu'il arrive un îlot de solidité. Ce n'est pas une tribune qui infléchira ma décision", a insisté le chef de l’Etat qui a exclu de "tergiverser".

Pendant ce sermon, Jean-Pierre Raffarin aurait fait profil bas. "Sur la méthode, Raffarin a bien compris qu'il était en porte-à-faux avec l'équipe dirigeante et il a promis qu'il n'y aurait pas de problème au Sénat", lors de l'examen de la réforme, a précisé l’un des participants à la réunion.

"Il n’y a pas de pataquès entre Nicolas Sarkozy et moi", avait assuré Jean-Pierre Raffarin lundi sur Europe 1. L’ancien premier ministre avait expliqué être d’accord sur l’objectif de supprimer la taxe professionnelle mais avait demandé que la réforme soit reportée pour trouver une façon convenable de la compenser.