Sarkozy se dit lié "au destin de la France"

  • A
  • A
Sarkozy se dit lié "au destin de la France"
@ MaxPPP
Partagez sur :

Paris Match a suivi l'ancien chef d'Etat et notamment une rencontre houleuse avec des patrons.

L'ex-président Nicolas Sarkozy a assuré qu'on ne pourrait jamais le "détacher du destin de la France", dans une adresse à une vingtaine de chefs d'entreprise citée par Paris Matchpublié jeudi. L'hebdomadaire rend compte d'un déjeuner de l'ancien chef de l'Etat, invité le 11 octobre par le club Esprits d'entreprise sous la houlette de Diaa Elyaacoubi, fondatrice en 2004 d'une société high-tech, Streamcore.

"Je vais vous dire pourquoi je vous en veux", lance Nicolas Sarkozy à ces leaders d'entreprise. "Aucun d'entre vous ne s'est mobilisé pour défendre mes réformes". Il salue au passage l'initiative des "pigeons", ces créateurs de start-up qui avaient combattu un projet fiscal du gouvernement Ayrault.

"Je suis marié à une belle Italienne, j'ai une fille adorable, je gagne de l'argent et la politique +politicienne+ ne m'intéresse plus", a ajouté l'ancien chef de l'Etat, selon Match. "Mais vous ne pourrez jamais me détacher du destin de la France". "La politique me fatigue, mais vous n'êtes pas débarrassés de mon intérêt pour la France", insiste-t-il. Un peu plus loin, l'hebdomadaire relate un autre déplacement de Nicolas Sarkozy à l'hôpital Necker à Paris pour une remise de Légion d'honneur. "Il en revient ému" et confie: "ces rapports de terrain me manquent".