Sarkozy reconverti en avocat ?

  • A
  • A
Sarkozy reconverti en avocat ?
Nicolas Sarkozy aurait été vu mercredi rentré dans le cabinet d'affaires de son associé.@ MAXPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Le président sortant a été aperçu mercredi près du cabinet de son associé.

Nicolas Sarkozy pourrait reprendre la robe. Le président sortant, avocat depuis 1981, a été aperçu mercredi en train de visiter des locaux dans un immeuble au 77, Rue de Miromesnil, dans le 8ème arrondissement de Paris, selon les informations recueillies par Europe 1. 

Le président sortant, qui est toujours propriétaire de parts dans le cabinet d'affaires Arnaud Claude et Associé, visitait-il des locaux pour reprendre son activité d'avocat ? Les dires de son conseiller en communication et l'un de ses plus anciens collaborateurs pourraient le confirmer. Franck Louvrier, cité par l'AFP, avait en effet indiqué mercredi que le chef de l'Etat devrait rapidement se réinscrire au barreau de Paris, après la passation de pouvoir le 15 mai.

"Peut-être qu'on se verra"

10.05_entrée immeuble cabinet avocat sarkozy 620x930.jpg
"Il est sorti de l’immeuble et il est venu prendre un café chez nous", raconte Patrick Bakhtiat au micro d'Europe 1, gérant du "tabac de l'Europe" situé juste en face de l'immeuble de la rue Miromesnil. Nicolas Sarkozy, entouré de son service de sécurité, a créé un petit attroupement dans la rue.

"Il y avait pas mal de monde. Il y a eu des photos. Il était très sympa. Après, il a dit : 'peut-être qu’on se verra'. Tout le monde a pris des photos. Il voulait prendre son café vite fait mais après il y avait des gens qui venaient. Il a pris une centaine de photos avec les téléphones portables. Il était très sympa, accueillant", conclut Patrick Bakhtiat.

Nicolas Sarkozy s'est prêté au jeu des photos :

10.05_sarkozy dans le 8e antoine cordonnier 930x620.jpg

© ANTOINE, CORDONNIER DE NICOLAS SARKOZY

Arnaud Claude, l’associé de Nicolas Sarkozy depuis 1987 a également été reçu à l’Elysée mardi soir, comme le révélait déjà Europe 1 mardi.

Pourtant, même si tout porte à croire que l’ex-président s’apprête à prendre un nouveau départ au barreau, ses proches continuent de maintenir le suspense. Son directeur de la communication, Franck Louvrier soulignait encore au Figaro mercredi, que c’était "une hypothèse, pas une certitude".