Sarkozy prépare ses voeux aux Français

  • A
  • A
Sarkozy prépare ses voeux aux Français
Nicolas Sarkozy va présenter ses voeux aux Français vendredi soir.@ FRANCE 2
Partagez sur :

Son traditionnel discours sera pour la première fois diffusé sur le petit écran et le web.

De retour d'une semaine de repos au Maroc, Nicolas Sarkozy va présenter vendredi à 20h ses voeux aux Français. Cette rituelle prestation télévisée de la Saint-Sylvestre sera une nouvelle fois dépoussiérée comme c'est la cas depuis son arrivée à l'Elysée. Après un direct en 2007, resté sans suite, un déménagement dans le décor de la bibliothèque de la présidence en 2008 puis une petit clip ouvrant l'édition des voeux de 2009, le chef de l'Etat a prévu cette année d'enregistrer sa prise de parole la plus suivie de l'année, avec plus de 10 millions de téléspectateurs, sur fond d'images du perron de l'Elysée.

Autre nouveauté : elle sera visible simultanément sur le site internet Dailymotion et sur les principales chaînes.

La République et l'international au menu

Sur le fond, Nicolas Sarkozy devrait fortement aborder les valeurs républicaines. Pour autant, pas question de répondre à la polémique lancée par Marine Le Pen qui a comparé les prières dans les rues des fidèles musulmans à l’Occupation. D'après ses proches, le président ne souhaiterait pas aller sur ce terrain : pas question de répondre au Front national. Selon l’un de ses ministres, "il veut prendre de la hauteur".

Nicolas Sarkozy va aussi sans doute vanter sa réforme contestée des retraites et redire sa volonté de mener à bien celles de la dépendance et de la fiscalité, qui doit signer l'arrêt de mort du très impopulaire bouclier fiscal auquel il a finalement préféré renoncer. Il devrait aussi réitérer sa promesse de s'attaquer au chômage des jeunes et des "seniors".

Pour redorer une partie de son blason, le chef de l'Etat compte d'abord sur la scène internationale. Vendredi soir, il détaillera à nouveau les priorités très ambitieuses de "sa" présidence des G8 et G20, notamment la remise à plat du système monétaire international. La France prend la tête des deux institutions en 2011.

2012 en ligne de mire

Sur fond de croissance obstinément molle, de progression continue du chômage et de rigueur budgétaire, ces voeux interviennent dans un contexte difficile. 2010 a été rude pour le président, marquée par la lourde défaite de son camp aux régionales, les remous de l'affaire Woerth-Bettencourt ou la grogne persistante de la frange centriste de sa majorité. Alors que les sondages continuent d'en faire le président le plus impopulaire de la Ve République, Nicolas Sarkozy veut donc faire de 2011 une année de reconquête de l'opinion, avec 2012 en ligne de mire.

Son désir de briguer un second mandat ne fait plus guère de doute, même s'il a confié qu'il ne prendrait sa décision qu'à l'automne prochain. Une fois connu, en principe, le nom de l'heureux gagnant du périlleux processus des primaires qui agite déjà le Parti socialiste. Ces voeux devraient donc donner le coup d'envoi d'une nouvelle année politique déjà largement tournée vers le grand rendez-vous présidentiel de 2012.

Son allocution, enregistrée une heure avant diffusion, devrait durer, comme à son habitude, une dizaine de minutes.