"Sarkozy n’a pas compris les Français"

  • A
  • A
"Sarkozy n’a pas compris les Français"
@ EUROPE 1
Partagez sur :

Marek Halter a déclaré sur Europe 1 que Nicolas Sarkozy est "en décalage" avec son peuple.

"Nous ne sommes pas en Amérique". Mercredi, sur Europe 1, Marek Halter a commenté la façon dont Nicolas Sarkozy a réagi aux rumeurs sur sa vie privée. Pour l’écrivain français, "Nicolas Sarkozy n’a pas compris le peuple qu’il allait gouverner".

Selon lui, son comportement est "en décalage" : "Nous n’aimons pas les gens qui gagnent de l’argent, en France on cache le fait qu’on gagne de l’argent, les catholiques sont différents de protestants (…) Il y a un décalage entre les gens qui regardent Sarkozy et Sarkozy qui doit regarder les gens qui le regardent", a-t-il conclu sur ce thème.

Ecoutez-le sur Europe 1 :

Les Polonais, martyrs de l’Europe

D’origine polonaise, il est revenu sur le décès d’une grande partie de l’élite de ce pays samedi dans un accident d’avion. "C’est là où la connaissance de l’histoire peut nous aider à comprendre ce qu’il se passe. Les Polonais se considèrent comme les martyrs de l’Europe, et c’est vrai (…) D’où cette haine du président défunt contre les Russes et les Allemands", a-t-il rappelé.

"Ce pilote de l’avion présidentiel sait que les télévisions attendent à Katyn (…) il y a un aiguilleur du ciel russe qui dit de ne pas atterrir, du coup il se dit ‘moi je sais atterrir’", a-t-il ajouté.

L’Eglise "cache des scandales"

Marek Halter a également abordé la façon dont le Vatican communique : "le pape ressemble un peu à Pie XII, qui n’était pas antisémite mais était prêt à s’associer aux nazis parce que son objectif était de lutter contre le communisme (…) L objectif de Benoît XVI, c’est l’Islam, du coup il est prêt à cacher ces scandales et à s’associer avec des négationnistes pour gagner la bataille avec l’Islam".

Marek Halter publie Le Kabbaliste de Prague, un ouvrage sur la légende du Golem, datant du XVIe siècle. Il s’agit d’une parabole menant à une réflexion sur l’accueil de l’étranger. "En insultant l’étranger, on fabrique une bombe atomique qui peut nous exploser au visage", a déclaré l’écrivain.

Pour écouter l’intégralité de l’interview, cliquez ici.