Sarkozy : "Moi, je chante mal"

  • A
  • A
Sarkozy : "Moi, je chante mal"
@ Reuters
Partagez sur :

TOUT EST DIT - Pour Nicolas Sarkozy, une chose le différencie d'Obama : sa capacité à chanter juste. 

Tous les matins, Laurent Guimier et la rédaction d'Europe 1 sélectionnent pour vous le meilleur des déclarations et des petites phrases politiques du jour.

Les réactions sont nombreuses ce jeudi après l’intervention de Nicolas Sarkozy sur France 2.

Mercredi soir, le président a fait un début de mea culpa sur sa soirée au Fouquet’s. A sa décharge, c’est vrai que c’était la première fois qu’on lui posait la question. Sur Europe 1, Bertrand Delanoë s'est montré très sceptique. En fait, le maire de Paris n'y croit pas une seule seconde. Il estime que quand Nicolas Sarkozy dit : "Vous savez, j'ai déjeuné à la cantine" pour montrer qu'il a changé, "ce n'est pas crédible". C'est du bricolage !

Même son de cloche pour François Bayrou. Sur iTélé, le centriste s’attarde sur la forme, le phrasé de Nicolas Sarkozy. Pour lui, le chef de l'Etat ne bredouille jamais comme ça. C’est louche !

L'autre événement de la journée, c'est Marine Le Pen qui passe son grand oral sur France 2 à 20:50. Pendant l'émission, la présidente du FN doit débattre face à Henri Guaino, le conseiller spécial du président Sarkozy. Mais aussi face à Jean-Luc Mélenchon. Le problème, c’est que le candidat du Front de Gauche multiplie les noms d’oiseaux à l’égard de la fille de Jean-Marie. Dans une vidéo mise en ligne sur le site de Nice Matin, il dégaine une nouvelle métaphore : celle des vampires. "Je vais allumer la lumière", menace Jean-Luc Mélenchon.

Réponse ce jeudi du stratège de la campagne de Marine Le Pen, Florian Philippot. Fini, plié, si c'est comme ça, il n'y aura pas de débat. Marine Le Pen s'adressera uniquement à Henri Guaino. "On ne voit pas pourquoi on nous imposerait quelqu'un qui n'est pas dans le débat républicain", explique Florian Philippot

On termine par l’aveu de Nicolas Sarkozy. Rien à voir avec le Fouquet's. Sur France 2, le candidat à la présidentielle a dévoilé son plus gros défaut : ses cordes vocales. Réagissant à la dernière prestation de Barak Obama dans les salons de la Maison Blanche, il a affirmé : "lui chante bien et moi je chante mal. C'est ça la différence".

Et il n'y a pas que Nicolas Sarkozy qui a de quoi rougir !

"Ce n'est pas crédible !" (Bertrand Delanoë) :