Sarkozy : les tests ADN, "c'est stupide"

  • A
  • A
Sarkozy : les tests ADN, "c'est stupide"
Partagez sur :

Le président aurait réaffirmé mercredi, que le principe des tests ADN était "stupide" tout en critiquant Eric Besson.

"Les ADN, ça ne sert à rien. C'est stupide", aurait affirmé Nicolas Sarkozy lors du conseil des ministres, mercredi. Les propos présidentiels, cités par plusieurs sources gouvernementales, font suite à ceux de mardi devant les députés. Le président avait alors affirmé que "les tests ADN ne servent à rien".

Dans le même temps, le chef de l’Etat aurait critiqué la manière dont Eric Besson avait annoncé le report sine die des décrets d'application sur le recours à des tests ADN pour des candidats à l'immigration au titre du regroupement familial. "Il ne faut pas dire aux députés qu'on ne va pas appliquer leurs lois".

A la sortie du Conseil des ministres, Eric Besson a confirmé en termes plus mesurés les propos du chef de l'Etat. "Il m'a paru sceptique sur ce que pouvait être la contribution de l'ADN", a indiqué le ministre à la presse. "En même temps, il veut que le climat s'apaise entre le gouvernement et le Parlement ou plus exactement que les commentaires s'apaisent", a poursuivi Eric Besson.

"Cette affaire de tests ADN a été la première grosse polémique de mon quinquennat", à l'automne 2007, avait déclaré le président de la République, mercredi, avant d'ajouter: "on a été très maladroits, les tests ADN sont venus sans préparation, on n'a rien expliqué et ça a explosé" à l'époque.

"Maintenant, on va prendre le temps avec François Fillon d'y réfléchir", avait t-il lancé, sans donner la moindre précision sur ses intentions : un abandon pur et simple de la loi ou une nouvelle discussion au Parlement.

La réunion du groupe UMP à l'Assemblée nationale a donné lieu mardi à une passe d'armes entre Eric Besson et les députés UMP, qui ont vertement reproché au ministre de l'Immigration son refus de signer les décrets d'application. Face aux critiques des députés UMP, Eric Besson a répondu avoir "l'impression que c'est comme au PS ici : les soutiens sont privés et la critique est publique. J'ai reçu beaucoup de mails et de SMS de soutien". Des propos qui ont tendu un peu plus le climat déjà très électrique de la réunion.

> Tests ADN : Fillon veut rediscuter avec le Parlement

> Besson renonce aux tests ADN