Sarkozy impose une "unité sans faille"

  • A
  • A
Sarkozy impose une "unité sans faille"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Lors du premier Conseil des ministres du nouveau gouvernement, il a interdit les écarts de conduite.

"Un pour tous, tous pour un", c’est ainsi qu’a résumé François Baroin le message du chef de l’Etat lors du premier Conseil des ministres des membres du gouvernement remanié de François Fillon. Nicolas Sarkozy a insisté mercredi sur la "nécessité" d’une "unité sans faille".

Un message ferme

Le président de la République a souhaité la bienvenue aux neuf nouveaux du gouvernement Fillon III, et un salut tout particulier à Alain Juppé, avant de lancer une mise en garde aux ministres. Il a envoyé un message très ferme, expliquant que les écarts ne seront pas tolérés.

"J'ai compris qu'il y avait beaucoup de détermination dans la position du président de la République à tirer un certain nombre d'enseignements", a expliqué le porte-parole du gouvernement, François Baroin, en faisant référence aux multiples "couacs" qui ont agité la vie gouvernementale des trois dernières années.

"Il s’agit d’un gouvernement de combat", a assuré le porte-parole :

Numéro deux du gouvernement, l'ex-Premier ministre et ministre de la Défense, Alain Juppé, a manifestement reçu la consigne "cinq sur cinq" en affirmant aux journalistes qui l'interpellaient s'être fixé pour règle absolue de ne "jamais s'exprimer à la sortie du Conseil des ministres".

Présentation des chantiers prioritaires

Pour le reste, Nicolas Sarkozy a répété à ses ministres les "chantiers prioritaires" déclinés mardi soir sur TF1, France 2 et Canal Plus, en insistant sur les réformes de la dépendance et de la fiscalité, annoncées pour 2011, et la réussite de la présidence française du G20.

Après les Français et ses ministres, Nicolas Sarkozy devait répéter ses consignes aux députés de l'UMP autour d'un déjeuner.