Sarkozy hué par des manifestants en Alsace

  • A
  • A
Sarkozy hué par des manifestants en Alsace
Partagez sur :

Le président Nicolas Sarkozy a été hué mardi par des dizaines de manifestants lors d'un déplacement sous haute surveillance à Urmatt, dans le Bas-Rhin, placé sur le thème du développement de la filière bois.

Déplacement houleux pour Nicolas Sarkozy mardi à dans le Bas-Rhin. Environ 50 personnes, selon les gendarmes, et entre 80 à 100, selon les organisateurs, ont crié des slogans hostiles à Nicolas Sarkozy et à sa politique au passage du convoi du président qui se rendait à la salle polyvalente d'Urmatt pour faire son allocution sur la filière bois.

Six ou sept escadrons de gendarmes mobiles et "de très nombreux gendarmes du Bas-Rhin" étaient mobilisés pour le déplacement du chef de l'Etat, tandis qu'une compagnie de CRS était placée en réserve, a indiqué un gradé de la gendarmerie.

Un autre rassemblement d'une cinquantaine de personnes, à l'appel du Snupfen-Solidaires, a été bloqué par des gendarmes à quelques kilomètres du lieu de la visite. Les gendarmes ont empêché toute jonction entre les deux mouvements, toute distribution de tracts et tout déploiement de banderoles.

A Urmatt, les manifestants répondant à l'appel de la CGT et de la CFDT ont chanté l'Internationale et crié "Gens d'Urmatt, réveille-toi, Bling-Bling se fout de toi" et "Dehors l'imposteur, Sarko au zoo, Libérez les animaux". Auparavant, les manifestants, parmi lesquels se trouvaient des salariés de Steelcase, General Motors et Kronenbourg, avaient déployé devant la mairie une banderole proclamant: "Ce n'est pas aux salariés de payer pour la crise".

Lors de ce déplacement à Urmatt, Nicolas Sarkozy a détaillé son plan "extrêmement puissant" pour relancer la filière bois. Il a annoncé vouloir multiplier par dix l'usage du bois dans la construction. Il a également appelé à la création d'un "fonds de restructuration de la filière" bois.