Sarkozy et Brown taclent Washington

  • A
  • A
Sarkozy et Brown taclent Washington
@ REUTERS
Partagez sur :

A Londres, les deux hommes ont évoqué l'épineux dossier des avions ravitailleurs.

Les Etats-Unis ont donné l'exemple du protectionnisme qu'ils prétendent combattre en écartant EADS du marché des avions ravitailleurs de l'US Air Force, a assuré vendredi Nicolas Sarkozy, lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre britannique Gordon Brown.

Un cas de "protectionnisme"

"Ce ne sont pas des méthodes. Ce sont des méthodes qui ne sont pas bonnes à l'endroit des alliés européens des Etats-Unis", a poursuivi le président français.

Si les Américains "veulent être entendus dans la lutte contre le protectionnisme, qu'ils ne donnent pas l'exemple du protectionnisme", a-t-il encore insisté.

Gordon Brown s'est déclaré pour sa part "très déçu" par la décision américaine. "Nous considérons qu'il faut avoir des marchés libres et une concurrence libre", a-t-il dit.

Un cahier des charges reformulé

Le constructeur européen était allié, pour ce marché de 35 milliards de dollars, à l'américain Northrop Grumman. EADS et Northrop Grumman avaient remporté dans un premier temps le contrat, avant que celui-ci ne soit annulé à la suite de pressions des milieux politiques américains et de leur concurrent, Boeing.

Le cahier des charges et l'appel d'offre ont été reformulés de façon à avantager Boeing, accusent Northrop Grumman et EADS, qui se sont retirés, laissant le constructeur américain seul en lice, ce qui a provoqué un tollé en Europe