Sarkozy en pointillés pour 2012

  • A
  • A
Sarkozy en pointillés pour 2012
Le président Sarkozy a insisté sur son "devoir de protection vis-à-vis des Français"@ Reuters
Partagez sur :

Le président a semé quelques indices sur sa candidature devant les députés UMP réunis à l’Élysée.

Rien n'est officiel mais Nicolas Sarkozy est à l'orée du bois pour 2012. Le président de la République a réuni mercredi les députés UMP autour d'un déjeuner à l'Elysée sans jamais leur confirmer sa très probable candidature à l'élection présidentielle mais en semant cependant quelques indices.

"Une élection, c'est toujours difficile. Une réélection aussi. Mais ça n'obéit pas aux mêmes règles. On n'arrive pas aux mêmes résultats avec la même stratégie", a jugé Nicolas Sarkozy, selon l'un des convives.

"La stratégie de la campagne de 2012 devra être très différente de celle de 2007. Il faudra identifier quelques projets forts, signifiants, plutôt qu'un saupoudrage de mesures", a également professé le chef de l'Etat cité par le député de Haute-Savoie Lionel Tardy.

Le président prône le débat

Évoquant les critiques qui ont accompagné la présentation, le week-end dernier lors du campus UMP à Marseille, du projet de l'UMP pour 2012 concocté par le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire, Nicolas Sarkozy a jugé "tout à fait normal (...) qu'il y ait des débats", selon un autre élu UMP.

"J'ai moi-même été minoritaire dans ma famille politique, y compris depuis que je suis président", a-t-il poursuivi cité par le même député. "Que notre famille ait un projet, heureusement, car je rappelle qu'il y a une présidentielle... en 2017".

Pour ce qui est de sa candidature officielle, il faudra encore patienter un peu. Le président semble bien décidé à faire durer le suspense. "Si jamais je devais être candidat, je ne considérerai l'être qu'après avoir fait mon devoir de protection vis-à-vis des Français", a-t-il dit cité par un participant. "Je penserai d'abord à mes responsabilités avant de penser à mes intérêts", a-t-il ajouté selon un autre.