Sarkozy en "Opé' séduction" de la presse

  • A
  • A
Sarkozy en "Opé' séduction" de la presse
Sarkozy loue avec ironie la santé de sa relation avec la presse@ MAXPPP
Partagez sur :

VIDEO - A la manière d'un Obama, le président a accumulé les boutades lors de ses voeux à la presse. 

"La seule façon de progresser, c'est d'être critiqué et là, franchement : merci !". Le ton était travaillé : à trois mois de la présidentielle, Nicolas Sarkozy s'est lancé dans une opération séduction des médias, en présentant mardi ses vœux à la profession.

Dans un discours inédit, le président a accumulé les boutades pour charmer son auditoire, filant la métaphore du "couple". "Je ne détecte dans notre couple aucun des stigmates annonciateurs d'un divorce. La lassitude ? Franchement, je ne détecte pas de lassitude. Votre exigence ? Je vous en remercie, avec moi vous n'en manquez pas", a ainsi ironisé le chef de l'Etat.

"Je vois bien vos tentatives de me remplacer"

Faisant allusion à sa prochaine candidature à la présidentielle de mai prochain, Nicolas Sarkozy a poursuivi sur le ton de l'ironie : "Je vois bien vos tentatives de me remplacer, ou d'essayer autre chose, pour voir de nouveaux horizons, pour espérer ailleurs (où) l'herbe est toujours plus verte. Jusqu'à présent, vous êtes toujours revenus", a-t-il poursuivi, "je vois même que vous m'avez élu 'homme de l'année 2011', j'espère que ce n'est pas pour vous débarrasser de moi en 2012".

Pour clore ce discours très inspiré de ceux des présidents américains, Nicolas Sarkozy s'est aussi réjoui d'être à la tête d'un pays où "la presse est tellement libre qu'elle n'est pas obligée d'être impartiale". "Imaginez l'ennui d'un monde où la presse ne se tromperait pas", s'est-il amusé en référence au statut de favori dont bénéficie son futur rival socialiste François Hollande dans la course à l'Elysée.

Plus tôt dans la journée, le président de la République avait réuni à l'Elysée les parlementaires de la majorité qui avaient également souligné "l'ironie" du président





Je préfère le Président bagarreur et drôle de ce matin à celui plus retenu et tendu de dimanche Très encourageant

Jan 31 via Twitter for iPhoneFavoriteRetweetReply