Sarkozy en campagne sur le "Carla Tour"

  • A
  • A
Sarkozy en campagne sur le "Carla Tour"
@ MAXPPP
Partagez sur :

L'INFO POLITIQUE - Le président se fait ovationner lors des concerts de sa femme et ce, devant les ténors de l'UMP.

Reviendra, reviendra pas. Depuis qu'il a quitté l'Elysée, Nicolas Sarkozy laisse savamment planer le suspense sur son possible retour en politique. Un sondage Ifop pour le Figaro Magazine publié mercredi a dû en tout cas ravir l'ancien président. Les Français préféreraient avoir Nicolas Sarkozy (46%) plutôt que François Hollande (27%) à l'Elysée. Et cela tombe bien car Quelqu'un m'a dit que Nicolas Sarkozy était en campagne…Pour l'éditorialiste politique d'Europe 1 Caroline Roux, cela ne fait aucun doute. Nicolas Sarkozy est déjà dans la course. Et pour montrer à sa famille politique qui est le patron, l'ancien président utilise une méthode franchement peu commune : le Carla Tour. Explications.

"Un concert de Carla, c'est comme un meeting UMP", résume un ténor de l'UMP à Caroline Roux :

 

 

baroin

Des invitations très ciblées. Dans chaque ville où son épouse Carla Bruni donne un concert, Nicolas Sarkozy en profite pour inviter en pass Vip des cadors de l’UMP. Alain Juppé a ainsi été invité à Bordeaux, François Baroin convié à Troyes et Eric Ciotti à Monaco. Le député des Alpes-Maritimes, premier des fillonnistes, a eu le droit au grand jeu du Carla Tour. "L'entrevue en cercle très restreint avec Carla Bruni avant le concert, la meilleure place aux cotés de Nicolas Sarkozy et surtout une place aux premières loges pour assister à l’ovation", raconte l'éditorialiste politique d'Europe 1 Caroline Roux.

Le sacre de l'ancien président. L'ovation ? Elle marche à tous les coups. Nicolas Sarkozy arrive dans la salle de concert. Suivent des tonnerres d'applaudissements, aux cris de "Nicolas président". "Un concert de Carla, c'est comme un meeting UMP", relate, amusé, un de ses invités VIP. Ces ovations sont de véritables démonstrations de force pour l'ancien président, qui veut se poser en homme du rassemblement et rappeler à tous qu’il reste le patron.