Sarkozy de retour? "Improbable", dit Carla

  • A
  • A
Sarkozy de retour? "Improbable", dit Carla
@ MAXPPP
Partagez sur :

Dans une interview à Elle, l'ex-Première dame conseille aussi à Valérie Trierweiler de se marier.

Carla Bruni-Sarkozy sort de son silence. Six mois après avoir quitté l'Elysée, l'ancienne Première dame a accordé une interview au magazine Elle, à paraître jeudi. Dans ce long entretien, la femme de l'ancien président revient sur la campagne présidentielle, la vie après l'Elysée, juge le retour de Nicolas Sarkozy "improbable" en politique et distille ses conseils à Valérie Trierweiler. Voici ce qu'il faut retenir de cette interview.

Un retour de Sarkozy "improbable". Interrogée sur l'avenir politique de son mari, Carla Bruni-Sarkozy estime que ce retour en politique lui paraît "improbable", même si elle n'est pas "une experte des mouvements de la vie politique". "C'est lui qui verra, c'est les Français qui verront", conclut l'ancienne Première dame.

09-15.05-1eres-dames-reuter

© REUTERS

Ses conseils à Valérie Trierweiler. Carla Bruni-Sarkozy lui suggère de se marier à François Hollande. "Je ne me permettrais pas de donner des conseils à quiconque, je ne parle que de mon expérience, mais il me semble qu'il est plus simple d'être l'épouse légitime du chef de l'Etat que sa compagne", explique l'ancien mannequin. "Peut-être que je me trompe et que leur choix est moderne, mais pour ma part, j'ai senti un apaisement véritable (...) lorsque j'ai épousé Nicolas", confie l'ancienne première Dame.

Le rôle d'une Première dame. Questionnée sur l'affaire du tweet, Carla Bruni-Sarkozy se "refuse" à la commenter. Mais estime que Valérie Trierweiler a désormais trouvé son rôle. "Je crois qu'elle n'avait simplement pas mesuré la différence entre avant et après, et c'est normal (…) Elle a très bien compris où elle se trouvait, à présent. Qui n'a pas fait d'erreurs dans la vie ?", fait remarquer l'ancienne mannequin.

carla

Pourquoi elle a mal vécu la campagne. Carla Bruni-Sarkozy confie avoir été "blessée par les attaques personnelles" dont elle a été victime. "Je trouve limite qu'on utilise ces arguments sur mon physique dans le combat politique", fustige dans Elle. "Après une grossesse, on est épuisée, surtout à 43 ans. Je ne m'attendais pas à la clémence, mais pas non plus à cette cruauté", dit-elle. La campagne présidentielle a été particulièrement douloureuse pour l'ancienne Première dame. "Ça a été une période difficile : je voulais soutenir mon mari pendant sa campagne et, en même temps, je ne voulais pas sortir, je ne voulais pas qu'on me prenne en photo, j'avais envie de pleurer de fatigue, j'étais fragile. Je n'étais heureuse qu'en famille et le contraste entre la douceur de la vie à la maison avec le bébé et la brutalité du monde extérieur a été violent", se remémore Carla Bruni.

Une chanson sur son mari. Dans son quatrième album qui sortira "au printemps 2013", on trouvera une chanson sur Nicolas Sarkozy. Ce nouveau disque n'a pas été inspiré par les années qu'elle vient de vivre à l'Elysée, assure néanmoins Carla Bruni-Sarkozy. "Pour écrire sur un sujet, il faut un petit temps de digestion. Il y aura juste une chanson pour mon mari. Et pas de chanson sur les journalistes, contrairement à ce qui a été dit", a-t-elle confié au magazine Elle.

carla bruni dans papier