Sarkozy : "dans 2 mois, on verra qui a eu raison"

  • A
  • A
Sarkozy : "dans 2 mois, on verra qui a eu raison"
@ Capture écran France 2
Partagez sur :

Toujours largement distancé dans les sondages par son rival socialiste François Hollande, Nicolas Sarkozy doit tenter cette semaine d'inverser la tendance en engageant un parcours du combattant qui a débuté mardi soir par une prestation déjà jugée cruciale sur France 2, dans l'émission Des paroles et des actes. Interrogé sur la suite de sondages annonçant une large victoire du candidat socialiste François Hollande, le président-candidat a répondu : "pourquoi m'avez-vous invité, alors ? Il n'y aurait pas besoin de faire d'élection ? Je ne commente jamais les sondages". "Les Français sont un peuple libre, frondeur, qui déteste qu'on lui dise ce qu'ils doivent faire. Ils choisiront. Dans deux mois on verra qui a eu raison et qui a eu tort", a ajouté Nicolas Sarkozy.  

Et le chef de l'Etat de poursuivre : "j'ai connu beaucoup de désillusions, comme lorsque je soutenais Balladur (en 1995, NLDR) et beaucoup de gens disaient à Chirac que c'était perdu d'avance. J'étais alors jeune, sans expérience et un peu arrogant, je croyais les journalistes et les observateurs comme vous. Et Balladur n'a pas été au second tour", a commenté Nicolas Sarkozy. "Je me souviens de Jospin (en 2002, NLDR), qui était en tête dans les sondages, qui devait gagner et il s'est retrouvé absent du deuxième tour", a poursuivi le chef de l'Etat.