Sarkozy confirme son addition pour 2012

  • A
  • A
Sarkozy confirme son addition pour 2012
@ MAXPPP
Partagez sur :

Il prévoit un plan d'économies avec notamment un effort de 75 milliards sur les dépenses.

Nicolas Sarkozy demandera bien 115 milliards d'euros d'économies aux Français. Le président-candidat a confirmé ce chiffrage dans une interview publiée lundi dans trois journaux régionaux, l'Est Républicain, le Républicain Lorrain et Vosges Matin.

Interrogé par les trois journaux sur le fait de savoir si oui ou non "il en restera au chiffrage déjà annoncé de 115 milliards" d'efforts demandés aux Français, Nicolas Sarkozy répond : "Oui. Depuis le début de la campagne, je ne cesse d'apporter des idées". Sous-entendu, François Hollande, lui, ne propose rien.

Son programme chiffré présenté en fin de semaine

Dans cet entretien, le président rappelle qu'il s'est engagé à ramener les déficits publics français de plus de 5% en 2011 à 0% en 2016. Pour y arriver, Nicolas Sarkozy prévoit un effort de 75 milliards d'euros sur les dépenses et 40 milliards d'euros sur les recettes fiscales.

Sachant que 32 milliards d'euros ont déjà été votés, il reste 8 milliards d'euros de recettes fiscales à financer, via deux promesses électorales du candidat Sarkozy, l'impôt forfaitaire sur les grandes sociétés et la taxe sur les exilés fiscaux.

A 20 jours du premier tour, Nicolas Sarkozy entend accélérer la dynamique de sa campagne, par la présentation de son programme chiffré, prévu en fin de semaine. Le candidat veut jouer sur sa crédibilité de président, face à un François Hollande présenté sans idées fortes. "Que reste-t-il des 60 propositions de François Hollande ?" fait remarquer un proche de Nicolas Sarkozy. "Pas grand chose si ce n'est la taxation à 75 % des supers riches qui n'est d'ailleurs pas inscrite dans le projet socialiste, ironise-t-on dans l'entourage du chef de l'Etat.